Menu

PROMOGED : 20 points de collectes d’ordures seront installés dans des quartiers des trois communes de Thiès


Rédigé le Mercredi 23 Août 2023 à 14:24 | Lu 387 fois Rédigé par


Le directeur général du Projet de promotion de la gestion intégrée et de l'économie des déchets solides (PROMOGED) était en visite ce mercredi à Thiès. Cela s'inscrit dans le cadre du programme zéro déchet sénégalais initié par le président de la République Macky Sall. Ainsi, à travers ce projet, 20 points de collectes d’ordures seront installés dans des quartiers des trois communes de Thiès pour faciliter la collecte des déchets et la valorisation des matières premières qui pourront être transformées dans les usines qui seront implantées à Notto et autres lieux prévus dans la région de Thiès


« Nous sommes dans la première phase qui prévoit la mise en place de 63 points de rassemblement standardisés dans la région de Thiès, dont 20 dans le département de Thiès », a annoncé Ibrahima Diagne, directeur général de Promoged, après avoir visité plusieurs points de collecte répartis dans différents quartiers des trois communes de Thiès.

Sur ces 20 sites, les travaux ont déjà avancé à plus de 50 %. Selon Ibrahima Diagne, chaque site d'implantation générera 3 emplois. Il a souligné que la construction de ces points de collecte s'inscrit dans un projet plus vaste visant à établir plus de 250 points de collecte standardisés dans 7 régions d'intervention au Sénégal.

Aujourd'hui, contrairement aux années précédentes, les Sénégalais ne voient plus de honte à travailler dans ce secteur, qui non seulement assure la propreté, mais valorise également les matières premières. Plus de 30 000 personnes sont employées par PROMOGED, y compris des diplômés et de jeunes cadres.

À Thiès, plus de 200 emplois ont été créés depuis le lancement du projet. L'accompagnement et l'encadrement des charretiers sont également intégrés au programme, visant à impliquer tous les acteurs actifs dans le secteur de la gestion des déchets et du recyclage des matières premières.

Toutefois, Ibrahima Diagne admet qu'il reste un travail conséquent de sensibilisation à mener pour que les habitants adoptent ces nouveaux points de collecte. « Ce qui est essentiel maintenant, c'est de sensibiliser les gens à l'importance d'utiliser correctement ces installations.

Dans cette optique, nous avons organisé des forums communautaires pour présenter nos objectifs à la population et comprendre leurs attentes », a-t-il ajouté. « Le projet de promotion de la gestion intégrée et de la réduction des déchets solides au Sénégal est conduit par l'État du Sénégal, avec le soutien financier et technique de la Banque mondiale, de l'Agence française de développement, de l'Agence espagnole de coopération internationale au développement, et de l'Union européenne Banque d'investissement », a informé le directeur du projet.



Nouveau commentaire :