Menu

Me Ciré Clédor Ly adresse une requête au nouveau ministre de la Justice.


Rédigé le Vendredi 12 Avril 2024 à 14:47 | Lu 96 fois Rédigé par


Découvrez les préoccupations soulevées par Me Ciré Clédor Ly à l'égard du nouveau ministre de la Justice, concernant la libération des détenus politiques et ceux sous surveillance électronique. L'article expose les propos de l'avocat et offre un aperçu de la situation judiciaire actuelle au Sénégal.


Me Ciré Clédor Ly adresse une requête au nouveau ministre de la Justice.
 Le nouveau ministre de la Justice, Ousmane Diagne, est déjà confronté à plusieurs défis à peine 24 heures après son entrée en fonction. Il est interpellé sur la question de la libération des détenus considérés comme politiques ainsi que ceux placés sous surveillance électronique.

Me Ciré Clédor Ly, avocat réputé, a exprimé son point de vue sur cette question. Il souligne que certains détenus ayant bénéficié d'une liberté conditionnelle avec des bracelets électroniques n'ont toujours pas été libérés, malgré la loi d'amnistie en vigueur. Il rappelle également que toute personne ayant le pouvoir de mettre fin à la détention de ces individus peut être poursuivie pour détention arbitraire.

L'avocat insiste sur l'importance pour le nouveau ministre de la Justice de garantir qu'aucun détenu politique ne reste en prison, et encourage les proches des personnes concernées à consulter des avocats dès le lundi 15 avril.

Me Ciré Clédor Ly a également dressé un état des lieux de la situation judiciaire et carcérale, évoquant notamment les personnes dont les dossiers sont en attente de jugement, celles qui sont renvoyées devant les juridictions de jugement mais dont les dossiers n'ont pas encore été traités, ainsi que les complications liées à la loi d'amnistie.
 



Nouveau commentaire :