Menu

Macky Sall annonce l'effacement des dettes fiscales des entreprises de presse antérieures au 31 décembre 2023


Rédigé le Mardi 19 Mars 2024 à 13:36 | Lu 121 fois Rédigé par


Le président Macky Sall annonce l'effacement des dettes fiscales des entreprises de presse antérieures à fin 2023, ainsi que des mesures pour alléger les charges du secteur. Découvrez les implications de ces décisions sur les médias sénégalais et leurs projets futurs.


Macky Sall annonce l'effacement des dettes fiscales des entreprises de presse antérieures au 31 décembre 2023
Ce lundi, une délégation représentant le patronat de la presse, comprenant le Conseil des Diffuseurs et Éditeurs de Presse du Sénégal (CDEPS), a été reçue par le président de la République Macky Sall. Cette délégation était composée de 15 personnes, représentant toutes les entreprises de presse, qu'elles soient privées ou publiques, sur tous les supports.

Au cours des discussions, il a été rappelé au chef de l'État l'effacement des dettes fiscales qui avait été proposé pendant la pandémie, où une exonération de toutes les taxes et impôts avait été envisagée. Le président de la République a réitéré sa promesse d'effacer « toutes les dettes fiscales des entreprises de presse pour toute la période antérieure au 31 décembre 2023 », incluant également les redevances dues par les entreprises de presse à l'ARTP.

Macky Sall a également proposé de réduire les charges pour la presse, notamment en fixant à un montant symbolique de 500 000 francs CFA les frais de diffusion des télévisions sur la TNT. Le manque à gagner pour TDS-SA, collecteur des frais de diffusion sur la TNT, sera compensé par une partie prélevée sur le montant de la subvention accordée aux entreprises de presse, en guise d'aide de l'État pour la rémunération de la mission de service public des médias. Dans cette optique, la subvention aux entreprises de presse, actuellement de 1,9 milliard de francs CFA, sera augmentée.

À la suite de cette audience, le patronat de la presse, représenté par son président et porte-parole du jour, Mamadou Ibra Kane, a exprimé sa grande satisfaction au président de la République pour toutes ces décisions qui allègeront la crise que traversent les médias sénégalais. Le patronat de la presse se tourne désormais vers la concrétisation des conclusions des Assises nationales des médias avec tous les acteurs du secteur, ainsi que vers la formation des journalistes et techniciens des médias, la digitalisation des médias, et d'autres projets à présenter au nouveau président élu et à son gouvernement, afin de propulser les entreprises de presse vers l'international.
 



Nouveau commentaire :