Menu

Litige Foncier Diass-Keur Mousseu: La Légitimité de la SNV Affirmée par les Dossiers de Me Cheikh Amadou Ndiaye


Rédigé le Mardi 2 Avril 2024 à 04:59 | Lu 117 fois Rédigé par


Au cœur d’un litige foncier qui a captivé l'attention à Diass-Keur Mousseu, la présentation des dossiers par Me Cheikh Amadou Ndiaye a mis en lumière non seulement la complexité du problème, mais surtout, la légitimité incontestée de la Société Nouvelle Ville (SNV) dans cette affaire. Entre droits contestés et enjeux de développement, la résolution apportée grâce à l'expertise juridique révèle la force de la loi et la justice de la cause de la SNV, ouvrant la voie à une issue équitable et prometteuse pour toutes les parties concernées.


Dans l'épicentre d'un conflit foncier qui a longtemps alimenté les débats au sein de la communauté de Diass-Keur Mousseu, une nouvelle page se tourne. Le litige, opposant la Société Qualité Végétale (QVS) à la Société Nouvelle Ville (SNV), a trouvé un écho retentissant au-delà des frontières de la localité, cristallisant les tensions autour de la question cruciale de l'utilisation et de la gestion des terres. Cependant, grâce à l'intervention décisive de Me Cheikh Amadou Ndiaye, avocat de la SNV, les contours de cette affaire complexe se sont nettement clarifiés, révélant la solidité du dossier de la SNV et affirmant sa légitimité sur les terres contestées.

Depuis le début, le cœur du problème résidait dans la superposition de revendications foncières apparemment contradictoires. D'un côté, la QVS brandissait un protocole d'accord avec des entités gouvernementales, tandis que de l'autre, la SNV s'appuyait sur un bail conférant des droits incontestables sur les 90 hectares envisagés pour un projet immobilier d'envergure. C'est dans ce contexte brumeux que Me Cheikh Amadou Ndiaye a brillamment exposé la force et la pertinence des documents de la SNV.

À travers un face-à-face avec la presse, l'avocat a détaillé la nature des titres d'occupation détenus par la QVS, les qualifiant de précaires face au bail solide de la SNV. Cette démonstration s'appuyait sur une décision de justice rendue en janvier 2023 par le tribunal de Grande Instance de Mbour, confirmée par la cour d'appel de Thiès en août 2023, ordonnant l'expulsion de la QVS de la parcelle disputée. Cette suite de victoires judiciaires n'est pas le fruit du hasard mais le résultat d'une argumentation rigoureuse et d'une préparation minutieuse de la défense de la SNV, orchestrée par Me Ndiaye.

La signification de cette issue dépasse la simple victoire légale. Elle marque un précédent important dans la gestion des litiges fonciers, soulignant l'importance de la légalité et de la documentation appropriée dans la revendication et la défense des droits fonciers. La décision judiciaire en faveur de la SNV ne se contente pas de clore le chapitre d'une dispute; elle ouvre également des perspectives de développement pour la région de Diass-Keur Mousseu.

Le projet immobilier envisagé par la SNV, promettant la création de 400 emplois directs et d'autres avantages économiques indirects, représente un moteur potentiel pour l'économie locale. Ce projet ne témoigne pas seulement de la victoire d'une entité sur une autre mais illustre la prévalence de la justice et du développement équilibré et durable




Nouveau commentaire :