Menu

Insolite: le talibè de 16 ans a fait balader ses mains sur les seins de la jeune fille qui a refusé de donner l'aumône


Rédigé le Lundi 12 Février 2024 à 08:15 | Lu 360 fois Rédigé par



Insolite: le talibè de 16 ans  a fait  balader ses mains sur les seins de la jeune fille qui a refusé de donner l'aumône
Au quartier liberté 5, un talibè s'est très mal comporté envers une demoiselle à qui il a demandé de l'aumône. En effet, lorsqu'elle a refusé de donner l'aumône au talibè, ce dernier s'est voulu insolent. En effet le talibè de 16 ans a fait balader ses mains sur les seins de la jeune fille. Choquée, la fille n'a pas laissé l'acte impuni. Les témoins de la scène renseignent que l'histoire a fini au commissariat de Dieuppeul. Le jeune a été arrêté pour attentat à la pudeur. La scène a choqué le habitants de Liberté 5. Un jeune « talibé » s’est mal comporté envers une demoiselle à qui il a demandé de l’aumône. Face au refus de A . Ba de lui donner une pièce, le garçon s’est voulu insolent. Très audacieux, il a fait balader ses mains sur les seins de la jeune fille. Qui, outrée, n’a pas laissé l’acte impuni. L’histoire a fini au commissariat de Dieuppeul. Et le jeune homme a été arrêté pour attentat à la pudeur. « Ce jour-là, À. Ba se rendait à la boutique. En cours de route, O. Niang, se disant « talibé », l’a intercepté en lui demandant de l’aide. Elle a esquivé la main tendue du garçon avant de continuer son chemin. Le bonhomme l’a suivi. A sa grande surprise, il plonge sa main sous l’habit de la fille et lui touche les seins. La jeune fille, dégoûtée, le repousse. Ce qui n’empêche pas le mis en cause de poursuivre son acte pervers. Là, elle pousse des cris stridents de détresse qui alertent les riverains, lesquels appréhendent le garçon qui tentait de fuir » renseigne notre source. Ainsi, la jeune fille en compagnie de son grand frère a conduit le talibè O.Niang au commissariat. Face aux enquêteurs, elle explique comment le jeune homme l’a, aussi, injurié et menacé de mort. Interrogé à son tour, O. Niang se dit élève coranique, domicilié à Niary Tàlly. Sans panique, il a reconnu avoir touché les seins de la plaignante. Mais, il conteste les délits d’injure et de menace de mort. Le talibè de 16 ans a été finalement placé en garde à vue avant d’être conduit devant le procureur de la République pour attentat à la pudeur, injure publique et menace.



Nouveau commentaire :