Menu

Des milliers de Nigériens manifestent pour le départ des troupes françaises


Rédigé le Lundi 28 Août 2023 à 10:54 | Lu 139 fois Rédigé par



Des milliers de Nigériens manifestent pour le départ des troupes françaises
Au lendemain de l’ultimatum posé par les nouvelles autorités du Niger à l’ambassadeur de France, des milliers de Nigériens se sont rassemblés dans la capitale pour exiger l’expulsion du diplomate et le retrait du contingent français, ainsi que pour réaffirmer leur soutien au Conseil national pour la souveraineté de la patrie (CNSP).
Plusieurs milliers de personnes ont manifesté les 26 et 27 août à Niamey pour exprimer leur soutien aux nouvelles autorités  et réclamer le départ des troupes françaises, après la dénonciation des accords de coopération militaire avec Paris début août. En outre, les manifestants ont prôné l’expulsion de l’ambassadeur français du pays à quelques heures de la fin de l'ultimatum de 48 heures donné le 25 août par les militaires au pouvoir à l'ambassadeur de France pour quitter leur pays.
"Depuis soixante ans, on n'a jamais été indépendants, on l'est seulement depuis le jour du coup d'État" du 26 juillet qui a renversé le Président élu Mohamed Bazoum, estime-t-elle, avant d’insister: "alors nous sommes à 100% derrière le CNSP [le Conseil national pour la souveraineté de la patrie, ndlr]". Des manifestants ont également arpenté les rues de la capitale nigérienne. Des pancartes "À bas la CEDEAO!", "À bas la France!" ont été repérées.
Certains menacaient de faire irruption sur la base militaire française à la fin du préavis de 30 jours, émis le 4 août par la diplomatie nigérienne à l’adresse de l’ambassade de France à Niamey. "Le jour où le délai sera dépassé, on va pénétrer jusque dans leur base. C'est vrai, il y aura des morts, mais l'essentiel pour nous est qu'ils partent. La patrie est plus importante que nos vies. Donc, on est prêts à donner notre vie pour notre patrie", a indiqué l’un des manifestants dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux.
Des rassemblements de femmes près de cette installation militaire ont eu lieu lors desquels elles aussi ont exhorté au départ le contingent français. Les manifestantes ont fait preuve de leur soutien au CNSP tout en dénonçant l’illégitimité des sanctions de la CEDEAO. Sputnik



Nouveau commentaire :