A-DIOUF-SARR
Home A la une à Thiès Urgences hôpitaux : Abdoulaye Diouf Sarr met le holà !
A la une à Thiès - 3 janvier 2020

Urgences hôpitaux : Abdoulaye Diouf Sarr met le holà !

Urgences hôpitaux : Abdoulaye Diouf Sarr met le holà !

Une note bien appréciée

Dans la note circulaire N° 0007 en date du 02 janvier 2020 relative à la prise en charge des malades en urgence, le ministre de la santé et de l’action sociale concrétise  une directive du Président de la république  qui semble bien accueillie.

En effet, les plaintes étaient nombreuses à Thiès et ailleurs, portant sur des comportements d’infirmiers, de techniciens sanitaires ou de médecins, et parfois même de services administratifs insensibles devant les maux et traumatismes des malades.

Accident de la route ? Crise cardiaque ? Accident de travail ? Qu’importe ! Les medias ont souvent rapporté et déploré des cas qui ont fini par un décès « évitable », nonobstant la volonté divine.

Les 5 décisions Abdoulaye Diouf Sarr sur les urgences hospitalières

S’inscrivant « dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’accélération pour l’amélioration de la prise en charge des urgences », Abdoulaye Diouf Sarr a donc pris   5 grandes  mesures.

Elles consistent à assurer la prise en charge du malade en cas d’urgence, organiser correctement sa réorientation au besoin en collaboration avec le SAMU, engager la responsabilité du médecin, s’assurer d’une prise en charge correcte  à l’arrivée, et enfin utiliser  systématiquement une ambulance.

Le  oui-mais…. des responsables du secteur  

Selon la Directrice des Établissements Publics de Santé, le Docteur Fatou Mbaye Sylla, « il faut certes des moyens », mais surtout « de la rigueur et une bonne collaboration entre les différentes structures hospitalières. »

Mballo Dia Thiam SG du SUTSAS pour sa part  apprécie car « cela a toujours été notre combat qui a abouti aux  concertations nationales sur les urgences » mais, ajoute t-il « il faut aussi des  services aux normes.»

La mesure à beau être bienvenue, les gens ne comprennent cependant pas encore comment, pour des problèmes de plateau médical, de véhicules ou parfois même de carburant, des malades continuent de mourir au Sénégal.

Négligence, manque moyens ou impunité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Incendie à Castor, des millions partent en fumée

Un violent incendie s’est déclaré jeudi à Castors sur l’a…