382 vues

Un rapport DÉCLASSIFIÉ sur la catastrophe de Tchernobyl PUBLIÉ

La National Security Archive a publié un rapport sur la catastrophe de Tchernobyl, déclassifié en 2011 et selon lequel dès les premiers jours suivant l’explosion, les services de renseignement américains avaient douté de la véracité des informations officielles concernant le nombre de victimes.

Selon celui-ci, présenté le 2 mai 1986 au secrétaire d’État de l’époque, George Shultz, le renseignement américain avait mis en question la véracité des données officielles sur le nombre de victimes dès les premiers jours après l’accident. Les services de renseignement avaient fondé leur conclusion sur les images des dommages subis par le réacteur numéro 4 de la centrale de Tchernobyl. «L’ensemble de la communauté du renseignement estime que le chiffre de deux (2) décès est absurde», avait signalé Morton Abramowitz, assistant du secrétaire d’État pour le renseignement.

Selon lui, environ 100 personnes faisaient partie de l’équipe en charge du réacteur soviétique RBMK-1000 dans la journée et de 25 à 35 la nuit. Étant donné que les réacteurs 3 et 4 étaient situés à proximité l’un de l’autre, il y avait près du réacteur accidenté environ 200 personnes au cours de la journée et jusqu’à 70 pendant la nuit. Le rapport affirme que «toutes les personnes se trouvant dans la proximité immédiate de l’épicentre de l’explosion sont soit mortes sur le champ, soit ont reçu des doses de radiation incompatibles avec la vie».

Le 26 avril 1986, le réacteur numéro 4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl a explosé. 134 personnes parmi lesquelles du personnel technique et des pompiers ont été atteintes du syndrome d’irradiation aiguë. 28 d’entre elles sont décédées au cours des premiers mois. Un employé de la centrale a trouvé la mort au moment de l’explosion et un autre est décédé à l’hôpital de Pripiat peu après. Au total, environ 46.500 kilomètres carrés ont été pollués par la radiation en Biélorussie (23% de la superficie du pays) et 50.000 kilomètres carrés en Ukraine.19 régions russes peuplées par 2,6 millions d’habitants ont été également touchées sur une superficie de 60.000 kilomètres carrés.



Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*