travailleurs GCO 845x475 - Tribunal de Thiès : Non conciliation entre GCO et Les 22 travailleurs licenciés en pleine Covid
Home Thies actualites senegal Tribunal de Thiès : Non conciliation entre GCO et Les 22 travailleurs licenciés en pleine Covid
Thies actualites senegal - 30 novembre 2020

Tribunal de Thiès : Non conciliation entre GCO et Les 22 travailleurs licenciés en pleine Covid

Tribunal de Thiès : Non conciliation entre GCO et Les 22 travailleurs licenciés en pleine Covid

MVI 8287 synced 1 1024x576 - Tribunal de Thiès : Non conciliation entre GCO et Les 22 travailleurs licenciés en pleine Covid

Depuis quelques mois, le torchon brûle entre la Direction de GCO et ses travailleurs. Ces derniers étant  entrés de plain-pied dans l’action,  prévoient une marche le 13 décembre prochain,  pour dire non « à cette injustice de colonisation, qui règne au sein de cette entreprise française. »Me Oumar Faty, aux côtés de ses confrères, Me Assane Dioma Ndiaye, fervent défenseur des Droits de l’Homme et Me Moïse Mamadou Ndior comptent  se battre  farouchement ,pour rétablir les plaignants dans leur droit..                     

Confinement et privation de nourriture…

Me Faty, porte-parole du pool est revenu sur les péripéties du contentieux : « Durant la période de la pandémie, les travailleurs ont été obligés de rester au sein de l’entreprise, avec restriction absolue de mouvements, c’est –dire, une privation de liberté d’aller et de venir ». Ce qui selon l’avocat, « ne relève pas de la compétence de l’employeur e que les seules autorités compétente à restreindre  les libertés publiques, sont les pouvoirs publiques. A confinement, s’ajoute, « une privation de nourriture. », ce qui a provoqué un mouvement d’humeur des travailleurs.

A en croire, le représentant des travailleurs, « Gco avait décidé  de confiner unilatéralement les employés, en restreignant leurs libertés. Dès lors, ces derniers n’avait plus le droit de quitter le site, sous aucun prétexte, ni pour  acheter de quoi manger ou rendre visite à leurs familles.»

A la grande surprise des travailleurs, la Direction a décidé de licencier 22 pères et soutiens de familles, en pleine crise sanitaire.Plusieurs tentatives  de  négociations à l’inspection du Travail et au Tribunal, « pour une éventuelle reprise du travail, n’ont pas abouti. »
Toutefois, les travailleurs  incriminent l’avocat de Gco qui a  déclaré à tort, que « la partie plaignante n’est pas venue pour négocier et qu’il n’y avait d’ailleurs, aucune possibilité de le faire. »  Une affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

EMISSION POLITIQUE A THIES reçoit DETHIE DIOUF

EMISSION POLITIQUE A THIES reçoit DETHIE DIOUF Président du parti visa …