TRANSRAIL
A la une à Thiès - 14 janvier 2020

TRANSITION DBF TRANSRAIL: MAME MBAYE TOUNKARA EXPRIME SA DECEPTION ET INTERPELLE LE PR MACKY SALL

MAME MBAYE TOUNKARA EXPRIME SA DECEPTION ET INTERPELLE LE PR MACKY SALL

Inquiétude et déception, en toile de fond…

Le syndicat des travailleurs de Dakar Bamako Ferroviaire et  avait convié à un point de presse, pour échanger et «  partager leur inquiétude et leur déception avec les travailleurs », suite au procès – verbal de la réunion des ministres , tenue à Bamako, au Mali, les 26 et 27 décembre écoulé . Elle concernait les infrastructures du Sénégal et du Mali, tenues aux dates précitées. C’est après la réception d’un compte – rendu, remettant en cause tout ce qui avait été décidé , relatif au processus de relance et de mise en œuvre du nouveau chemin de concession des deux états, que sont le Sénégal et le Mali qui ont pris , la ferme décision de résilier le contrat de concession, à travers la décision interministérielle du 26 mai 2016 signée conjointement par les ministres de tutelle et des finances.

Arrêt de mort de la transition ?

Mame Mbaye  pense même aujourd’hui, s’il faut prendre la décision de mettre fin à cette transaction, c’est cette commission qui en est habilitée. C’est donc avec surprise que le syndicat vient de voir « un procès – verbal de réunion qui a pondu un protocole d’accord qui va mettre fin à la transition de Dakar Bamako Ferroviaire. Plus grave encore, ce même protocole va encore engager le redéploiement du personnel dans les entités appropriées. « Ce qui signifie que DBF n’existe plus » martèle le Sg des travailleurs. Plus inquiétant encore, poursuit-il, » le 25 décembre dernier, le président Macky Sall, dans son message à la nation, avait précisé son souhait et son engagement à relancer DBF. Il a même réaffirmé au cours du point de presse, que la reprise est imminente et il y’aura des locomotives, d’ici le mois de janvier. Les deux états, à la suite de leur rencontre interministérielle des 28 et 29 Août dernier, «  validé le plan de sauvegarde d’urgence, proposé par l’administrateur général, consistant  à la reprise des activités. Les deux états l’ont validé avec la Banque Mondiale et elle avait précisé qu’elle ne financera pas le plan de sauvegarde.

Le chef de l’Etat, pour la clarification…

Selon Mame Mbaye TounKara, commentant la déclaration du chef de l’Etat selon laquelle « Qu’en attendant de migrer vers ce processus, selon lui, il faut que les activités reprennent .Ce que les travailleurs ont toujours réclamé »Et, le syndicaliste de rappeler que dans ce processus, il y’a, le règlement à l’amiable avec l’ancien concessionnaire, Abba Jaber, pour son dédommagement et, le syndicaliste de reconnaître avec amertume « qu’ils sont aujourd’hui dans une grande confusion ». C’est la raison pour laquelle, ils ont convié la presse mais aussi, interpeller le président de la République, pour une clarification… (vidéo) 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Tabaski 2020 : beaucoup d’inquiétudes dans les foirails de Thiès et de Mbour

Les éleveurs de  Thiès réclament un foirail digne de ce nom D’après SUD FM dans …