2A8F325F B4EE 4B97 9625 AEBA373B83FD - Trahi par les caméras de surveillance, le vigile et père de 7 enfants avait volé un million
Home ACTUALITES AU SENEGAL DU JOUR Trahi par les caméras de surveillance, le vigile et père de 7 enfants avait volé un million

Trahi par les caméras de surveillance, le vigile et père de 7 enfants avait volé un million

Né en 1968 et domicilié aux Hlm Grand Yoff, F. Goudiaby est accusé d’avoir subtilisé 1 100 000 Fcfa dans le bureau du directeur technique d’une société de la place.

En service dans ladite entreprise depuis 2017, le père de sept enfants aurait été trahi par les caméras de surveillance installées sur les lieux.

Dans la matinée du 5 Août dernier, Cheikh T. Sané a constaté qu’il manquait plus de 800 000 Fcfa dans l’enveloppe qu’il avait gardée dans l’armoire de son bureau.

Informée, la direction générale décide de piéger le voleur par l’achat et la mise en place d’une caméra cachée dans les lieux.

Selon Rewmi Quotidien, quelques jours après, le mis en cause repasse dans le bureau et dérobé, cette fois-ci, 100 000 Fcfa.

Le lendemain, une lecture de la vidéosurveillance a permis de voir l’agent de sécurité fermer le portail central, ouvrir le tiroir de la table du bureau du couloir et récupérer la clé de la direction technique, duquel il est ressorti des minutes plus tard.

Avec ces éléments en main, rapporte le journal dans sa livraison de ce jeudi, l’entreprise saisit la gendarmerie d’une plainte.

Interpellé, F. Goudiaby balaie d’un revers de main les accusations. Il reconnaît tout de même avoir ouvert l’armoire qui contenait l’argent dans la nuit du 6 juillet.

Inculpé pour vol de numéraires, le prévenu maintient ses déclarations préliminaires devant la barre du tribunal d’Instance de Dakar, hier mercredi.

Suffisant pour que le juge renvoie l’affaire au 1er octobre prochain pour la production des images de la vidéosurveillance.

Laisser un commentaire

Check Also

Décès de Mamadou Kora Fall

Triste nouvelle du monde du sport et de la ville de Rufisque, Mamadou Kora Fall, maire hon…