unnamed - Traduction du contrat
Home Actualités à Thiès Traduction du contrat
Actualités à Thiès - 4 semaines ago

Traduction du contrat

Aujourd’hui, les entreprises du monde entier atteignent le niveau international. De plus en plus de sociétés concluent des contrats mutuellement bénéfiques de livraison, ainsi que les contrats de services éducatifs et médicaux. Dans ces conditions, le contenu du contrat joue un rôle clé dans l’organisation de la coopération. Une élaboration incomplète du contenu du document peut entraîner des conséquences telles que la violation de la loi, des pertes financières et une atteinte à la réputation. Afin de ne pas prendre de risques lors de la signature d’un contrat, il est nécessaire de confier la traduction officielle à une agence de traduction professionnelle. Des spécialistes expérimentés transmettront le vrai sens du document, ce qui permettra de le corriger avant de le signer. Il est préférable de commander des services de traduction professionnelle dans des agences fiables.

Dans un environnement commercial, il est très important de préserver la terminologie originale et d’assurer son unité. Le contrat ne permet pas les jeux de mots, l’ambiguïté et l’utilisation de synonymes. Tous ces phénomènes doivent être exclus du texte. Les exigences pour la langue de traduction sont les suivantes:

·         une transmission stricte de contenu sémantique;

·         un travail clair avec les détails des parties;

·         la concision de la syllabe sans indentations lyriques;·         la préservation du contenu original;

·         l’interprétation correcte des abréviations et des acronymes;

·         une présentation appropriée.

Le contrat à traduire doit contenir la numérotation initiale et une présentation similaire à celle de l’original. Si le contrat contient des annexes ou des accords supplémentaires, ceux-ci doivent également être traduits simultanément. La terminologie juridique doit être homogène. Dans le cas d’un texte étroit et complexe, un spécialiste peut prendre une pause pour étudier un dictionnaire spécifique et se préparer à travailler de manière plus approfondie. La traduction du contrat peut prendre un certain temps, la durée du service dépend du volume du texte.

Quels contrats doivent être traduits

Les contrats sont présents dans différents domaines de notre vie. Selon les circonstances, outre le contrat, il peut être nécessaire de traduire les états financiers, les certificats, les procurations et la correspondance relative aux accords.  Il est recommandé que le même traducteur effectue ce type de travail connexe. Cela permettrait de garantir que la même terminologie est utilisée et que des aspects importants de la coopération bilatérale ne sont pas oubliés. Cependant, la nécessité de traduire les documents suivants est le plus souvent rencontrée aujourd’hui:

·        les accords de travail;

·         les documents confirmant la vente, l’achat, la location ou la donation d’un bien;

·   les accords sur la fourniture de services dentaires ou médicaux dans des cliniques étrangères;

·         les accords supplémentaires et des annexes;

·         les contrats préliminaires;

·         les contrats de livraison de pays étrangers, etc..

Si nécessaire, le contrat traduit peut être certifié par un bureau notarial. Cette initiative peut provenir de l’une des parties et elle est payée séparément. En général, un notaire certifie la signature du traducteur, qui doit passer la certification appropriée. Les avantages de la traduction professionnelle des contrats sont les suivants:

·         une qualité de texte élevée et la préservation du contenu réel;

·         la liste de prix officielle et transparence de la coopération;

·         l’implication de spécialistes étroits dans les travaux ;

·         la possibilité d’une notarisation ultérieure;·         la garantie de la légitimité et l’absence de violation des exigences légales.

Après avoir reçu le contrat pour la traduction, le spécialiste étudie le matériel, détermine le glossaire et les nuances importantes. Dans la plupart des cas, un avocat contractuel ou un autre spécialiste du secteur est impliqué dans le travail, dont on ne peut se passer lors de la préparation d’un texte. Le client se voit proposer des délais pour les travaux et la signature d’un accord correspondant. Une fois le texte terminé, il est rédigé sur du papier à en-tête, certifié par une signature, un sceau et signé par le chef du bureau. Il n’est pas nécessaire de faire des économies sur les services de traduction. Une telle mesure peut conduire à la signature d’un document incompréhensible, à une violation des droits et à des pertes financières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *