Touba: Une « awoo » mord et ampute l’oreille de sa «ñaréle», pour un morceau de pain

Société

Une scène d’une violence inouïe a fortement choqué les habitants du quartier Gare bou Ndao de Touba, où une femme a mordu jusqu’à la sectionner, une partie de l’oreille de sa coépouse. Les deux dames se sont données en spectacle pour une banale histoire de morceau de pain selon les sources de Seneweb. Déférées pour coups et blessures volontaires réciproques par les policiers du poste de Gouy-Mbind, les deux dames ont été envoyées en prison le mercredi 2 novembre 2022, par le procureur de Mbacké. Les détails !

Les relations entre les coépouses ne sont pas toujours au beau fixe. Il suffit d’une petite étincelle pour que ça pète. C’est ce qui s’est produit à Garou Bou Ndao, à Touba. Sinon comment comprendre que les deux coépouses s’entredéchirent pour un morceau de main jusqu’à ce qu’elles se retrouvent en prison.

Les populations de Gare Bou Ndao, n’en reviennent pas. La première épouse (« awoo ») a mordu jusqu’à sectionner une partie de l’oreille de la deuxième femme de son mari (« ñaréle »), pour un morceau de pain.

Tout est parti lorsque la « ñaréle » a demandé sa part du pain à sa coépouse. C’était le tour de cette dernière de préparer le petit-déjeuner. Sa requête sans réponse la dame, S. Cissé est partie directement prendre un morceau de pain.

Non contente de l’acte de la deuxième épouse, la »awoo » B. Sougou a arraché ledit morceau de pain, au moment où S. Cissé y mettait du chocolat, selon des sources proches du parquet. Il s’en est suivi une discussion qui a vite tourné au vinaigre dans ce paisible quartier de Touba. Elles se sont livrées à une violente bagarre au cours de laquelle la »awoo » a mordu et a sectionné une partie de l’oreille droite de sa coépouse, qui a blessé également sa belligérante.

Munies d’un certificat médical, S. Cissé et B. Sougou ont déposé chacune, une plainte sur la table du chef de service du Poste de Police de Gouy-Mbind. Ausii les deux coépouses ont-elles été placées en garde-à-vue pour coups et blessures volontaires réciproques, d’après nos sources proches du parquet.

A l’issue de l’enquête diligentée par les hommes du lieutenant Ndiogou Mbaye, les deux coépouses ont été déférées le mercredi 2 novembre 2022, dans la matinée, au tribunal d’instance de Mbacké.

Elles ont été envoyées en prison par le délégué du procureur près dudit tribunal, S. O. Diallo. Ironie du sort, S. Cissé et B. Sougou partagent la même chambre dans la Maison d’arrêt et de correction de Mbacké, en attendant le jour de leur procès d’après les informations de Seneweb. La partie de l’oreille amputée a été mise sous scellés et transmise au parquet.

leral

Tagged

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *