tu ne peux rien gagner a thies q - "Tu ne peux rien gagner à Thies..." Quand Thione Seck disait ses 4 vérités à Secka
Home Thies actualites senegal “Tu ne peux rien gagner à Thies…” Quand Thione Seck disait ses 4 vérités à Secka
Thies actualites senegal - 26 mars 2021

“Tu ne peux rien gagner à Thies…” Quand Thione Seck disait ses 4 vérités à Secka

Quand Sanekh disait “Thies Dokhoul Dafay Ram“, certains parmi les Thiessois n’avaient pas compris les paroles du sacré comédien mais Dans la capitale du rail, les artistes broient vraiment du noir.

En effet, dans une ville où l’industrie est quasi inexistante, un chanteur de la trempe de Adama Seck Secka, l’auteur de Samba Alaar à quelques encablures de la retraite n’arrive pas à tirer son épingle du jeu, d’ailleurs, le chanteur raconte une des rare discussion qu’il a entretenue avec le leader du Ram Dan, c’était lors des torrides nuits des soirées, devant le Sahel Night Club. “Tu ne conduiras jamais une belle voiture, si tu ne viens pas t’installer à Dakar” lui avait dit Thione Seck. Comme il avait l’habitude de le faire, le Père de Wally Ballago venait encore d’assener ses pures vérités au doyen de la musique Thiessoise, un véritable coup de massue que Secka n’oubliera pas de sitôt.

Quelques années plus tard, Secka lead Vocal du Groupe Secka et les Damels de Thiès ne sait pas jusqu’à présent à quel “Cadior Cadior” se vouer pour s’offrir une belle fin de carrière. N’est ce pas qu’une petite tournée à l’hexagone ferait bien l’affaire à l’exemple de l’Orchestra Baobab. aller rencontrer les Sénégalais et les Thiessois de l’extérieur. Ces gens de la Diaspora qui l’ont toujours adoré mais jamais vu en LIVE. Secka pourrait même compter sur Youssou Ndour, le nouveau Grammy Haward, leader du Super Etoile, qui l’avait une fois invité à Bercy.

Mais, il faut pas trop y compter parce que même sur la télé de ce dernier la Tfm, l’autre jour pour interpréter le morceau de Secka Samba Alaar dans l’émission thématique KAKATAR, il a fallu inviter Sidy Diop pour reprendre le morceau. Nous pouvions bien faire le déplacement explique son chef D’orchestre Seyelatyr, mais dans la capitale Sénégalaise les médias ne s’en font qu’à leur tête. Les artistes des régions doivent casquer gros pour faire passer leur clips, à plus forte raison se payer un LIVE.

Le leader du Groupe Secka et les Damels paye toujours pour attendre. Dans la capitale du rail, “les cadiors Cadiors” semblent soit avoir les oreilles bouchés et des poches trouées. Chanter le nom d’une personne ne le fait pas vibrer. Les Thiessois tant chantés Secka ne lui ont pas encore offert une vie de Luxe. Pourtant dans la Capitale Sénégalaise, le “BATTRE” est en vogue et fait rage lors des soirées et même des voitures de luxe des terrains et des villas sont offertes aux artistes.

Dans la Capitale du Rail, les rares clients clients qui fréquentent les boites ont du mal à payer à le billet d’entrée. Peut être que Thione Seck avait bien Raison. Quand aux autorités, n’en parlons même pas. La Plupart d’entre elles, non conscient que la culture fait partie de la compétence qui leur est assignée répondent par un : “j’ai d’autres priorités ou …je n’écoute pas de la musique”.

Laisser un commentaire

Check Also

Election locale 2022 : MARIAMA NDIAYE, Un challenger qui s’affirme à Koul

DE LA RESPONSABILITÉ, AU POUVOIR D’AGIR, POUR UN CHANGEMENT DE LA COMMUNE DE&…