Thiès - Quatre enseignant-chercheurs de l’EPT fabriquent un respirateur artificiel
Home Actualités à Thiès Thiès : Quatre enseignant-chercheurs de l’EPT fabriquent un respirateur artificiel
Actualités à Thiès - 3 avril 2020

Thiès : Quatre enseignant-chercheurs de l’EPT fabriquent un respirateur artificiel

Une machine aujourd’hui très convoitée

Cette machine est aujourd’hui des plus convoitées au monde, de par son importance pour les cas graves de maladies de Covid-19.

Une équipe de quatre Enseignants-chercheurs de l’Ecole Polytechnique de Thiès (EPT) vient de mettre au point un Respirateur Artificiel à moindre coût, et qui pourrait être salvatrice pour le Sénégal en cas de pic de la pandémie.

Il s’agit des Docteurs Ibrahima Gueye (EPT), Ahmed Mouhamadou Wade (EPT), Mamadou Lamine Diagne (Université de Thiès) et Ousmane Seydi (EPT).

Le respirateur artificiel pour les cas graves

Le respirateur artificiel joue un rôle vital dans la prise en charge des malades du COVID-19. En effet, il est destiné à la plupart des patients admis en soins intensifs qui développent un Syndrome de Détresse Respiratoire Aigüe (SDRA) en ont besoin.

Le COVID-19 étant devenu une urgence sanitaire mondiale, cette invention est donc bienvenue, d’autant plus que l’un des facteurs aggravant de la létalité est l’insuffisance d’infrastructures, de matériels, en particulier les respirateurs artificiels.

Selon ses inventeurs, enseignants-chercheurs à l’Ecole Polytechnique de Thiès, le prototype terminé à ce jour a pris en compte beaucoup de recommandations de médecins et de techniciens d’appareils sanitaires.

Il ne reste que la  validation finale du projet

 Il reste cependant « une validation finale du projet par un corps médical habilité», et ils lancent  « un appel pour cette étape à la communauté scientifique, pour toute contribution pouvant aider à améliorer cet appareil ».

Dans le document qui explique les composantes de la machine qui pourrait aider le Docteur Seydi et son équipe à contenir l’épidémie s’il y des cas graves, le Professeur Gueye et ses Co-chercheurs informent : « Le respirateur artificiel a deux composantes principales : une composante à usage unique et une composante à usages multiples ».

La balle est maintenant dans le camp des autorités

La balle est maintenant dans le camp des autorités pour valider le prototype et M. Gueye d’ajouter : « Nous sommes des enseignants-chercheurs sous la tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur. Il y a la Direction de la Recherche avec laquelle nous avons travaillé directement. On leur a soumis ça. Ils sont en train de faire ce qu’il faut. D’ailleurs, c’est eux-mêmes qui ont supporté les coûts des équipements qu’on a achetés pour en arriver là ».

Pour rappel, cette semaine, l’Ecole supérieure polytechnique de Dakar avait déjà  créé son propre gel hydro-alcoolique pour participer à la lutte contre le Covid-19 au Sénégal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

INEFJA THIES CELEBRATION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DES HANDICAPES

INEFJA THIES CELEBRATION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DES HANDICAPES …