Les retraités de TRANSRAIL
Home A la une à Thiès Thies: Pour réclamer leur dû, Les retraités de TRANSRAIL menacent de se jeter sur les rails
A la une à Thiès - 6 février 2020

Thies: Pour réclamer leur dû, Les retraités de TRANSRAIL menacent de se jeter sur les rails

Thies: Pour réclamer leur dû, Les retraités de TRANSRAIL menacent de se jeter sur les rails pour empêcher la circulation des trains.

our réclamer leurs indemnités de départ à la retraite, allant du mois d’août  2018 à Décembre 2019, les ex-travailleurs de la société Transrail, en désespoir de cause, menacent  de se constituer en bouclier humain, empêchant ainsi, les trains de circuler, au prix de leurs vies. C’est en tout cas, le funeste dessein  de ces retraités, pour recevoir des pécules, jugés dérisoires…

Alioune Sow, ancien chef de gare et porte-parole de ses pairs, traduit  toute leur amertume : «  tout est parti  de l’entrevue que nous avions tenu à Dakar à la demande  de Kabili, administrateur de DBF pour une concertation à l’amiable. A l’issue de la concertation qui a duré une bonne partie de la nuit, il nous avait promis, en présence de son staff et  des délégués  syndicaux, de sa profonde sensibilité à nos problèmes sociaux et qu’il allait remettre des acomptes allant de 100 à 500.000Fcfa à chacun des retraités, après selon l’autorité «  la rencontre d’une certaine commission », en vain.

« Empêcher la circulation des trains ou…mourir ! »

A la date échue, l’administrateur était, selon le porte-parole, «  devenu introuvable, injoignable. » Aujourd’hui, après deux ans de vaine attente et d’espoirs déçus, les retraités de Transrail ne veulent plus de l’administrateur et réclament leur dû. « Nous avions épuisé toutes les voies de recours, en rencontrant les autorités administratives de la région et les khalifes de Touba et Tivaouane, sans succès. » Avec le non – reversement des charges patronales à l’Ipres depuis 9 ans « Les plus chanceux perçoivent  des pensions de misère. »Peste l’ancien chef de gare Déterminés, les ex-travailleurs  se constituent maintenant en bouclier humain en travers des rails, empêchant  tout trafic des trains ou… mourir ! Amadou Djigui Diagne, président de l’Amicale des retraités confirme  leur décision « de perturber le trafic ferroviaire,, quoi qu’il advienne ! »  (vidéo)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

L’union régionale des coopératives d’habitat en conclave à Thiès

L’union régionale des coopératives d’habitat en conclave à Thiès …