1 202 vues

Thies: L’histoire rocambolesque d’un enfant qui disparaît et revient chez lui la tête rasée

Thies: L’histoire rocambolesque d’un enfant qui disparaît et revient chez lui la tête rasée

Dans les contes traditionnels, on répond à trois questions pour raconter des histoires : de quoi s’agit-il ? Est-ce habituel ? Qui est témoin ?

Thiès info emprunte la même démarche pour celle rocambolesque de Cheikh Abdou Khadre Mbow, qui a brusquement réapparu après plusieurs jours sans donner de nouvelles.

De sa propre bouche, voici le récit de sa mésaventure : « j’étais allé pour regarder une course de vélo à la mairie, les gens aidés par un policier m’ont embarqué avec des talibés pour nous interner  dans un centre situé au quartier Fahu, dans la périphérie de Thiès » ; « nous étions 34, nous avons été tous rasés, mais bien traités du point de vue des repas et des dortoirs. » ; « on nous a amenés en sortie à Gorée, et initiés à l’agriculture .»

Selon le père Ibrahima Mbow, sexagénaire, « même s’il ne s’agit pas d’un rapt, une enquête doit être menée pour savoir si un enfant bien pris en charge par ses parents fait partie des enfants de la rue ciblés » pour   « savoir quelle est la responsabilité de l’état dans ces agissements » et comment, « malgré ses déclarations à la police, aux radios et face  book,  au moment où des réactions sont enregistrées jusqu’en Europe et en Amérique, il n’y a rien eu localement pour retrouver son enfant ? »

Sa conclusion ? Si Cheikh Abdou Khadre Mbow est revenu, « c’est grâce  aux prières de mon marabout de Touba » qui lui avait dit « il reviendra aujourd’hui ou ceux qui le retiennent n’auront plus la paix !»

Moralité ? Nos enfants sont ce que nous avons de plus cher et attention aux financements destinés à la prise en charge des nécessiteux.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*