Thiés : Les femmes enseignantes, l’ère du syndicalisme du développement

Dernières nouvelles de Thies

La Ligue des Femmes enseignantes pour le renouveau de l’éducation ( LFERE ) a profité de cette journée du 8 mars pour aborder des sujets pertinents qui contribuent au développement du leadership féminin : L’éducation et l’entrepreneuriat féminin et la santé de la production et vie professionnelle.

Le deuxième thème était animé par une femme leader, Madame Marie Anne Bigué Sarr , directrice des études de la formation académique de l’Ecole nationale de développement sanitaire et social ( Endss ) . En effet, c’est dans un cadre convivial que les collègues de Madame Maty Senghor Beye ont tenu à marquer l’événement qui a vu la participation d’autres collègues venant de Mbour , Tivaouane et Saint Louis. Dès la prise fonction de cette structure, Madame Maty Senghor Beye a annoncé des projets d’envergure qui mettront le personnel de l’éducation dans de meilleures conditions.

Pour ce faire , elle a évoqué un grand projet immobilier avec l’acquisition et la construction de l’habitat pour les membres de la structure, l’alimentation et les appareils électroménagers et l’acquisition de véhicules.

Pour mettre les éducateurs dans ces conditions, le partenaire de Teranga trading a apporté des solutions efficaces. « Nous avons fait le choix de quitter le champ de la revendication pour inaugurer l’ère du syndicalisme du développement en essayant de nouer des partenariats et des conventions avec les différents établissements du Sénégal pour apporter des solutions conjoncturelles de nos militantes » , a annoncé le partenaire.

Pour mettre en valeur le renouveau de l’éducation, selon le partenaire « Il faudra revoir la méthode sur l’impact de l’activité et changer des stratégies pour avoir plus de rendement » . Pour rappel, cette journée du 8 mars célébrée à l’hôtel JB , dans la capitale du rail, portait sous le thème : L’éducation et l’entrepreneuriat féminin.

Laisser un commentaire