320 vues

Thies: Les acteurs de la santé élaborent une stratégie



Santé Thies

Les acteurs de la santé  du Sénégal et des partenaires, élaborent une stratégie de communication sur les risques liés aux zoonoses au cours d’un atelier. Dans notre pays, 6 zoonoses ont été identifiées comme de graves maladies transmissibles de  l’animal à l’homme : la fièvre hémorragique (Ebola) , la rage,  la grippe aviaire, la tuberculose bovine, la fièvre de la vallée du Rift, l’anthrax etc.

D’ailleurs, des interventions seront orientées. De l’avis du représentant du Centre de communication d’une université américaine. L’idée étant de minimiser les risques avec l’élevage pratiquée par les populations dans les ménages.  Cet atelier regroupe et appuie, dans le cadre de ce projet, 8 régions frontalières, y compris Dakar. 


75% des maladies humaines, sont d’origine animale…  

Dans son» intervention, l’agent vétérinaire de l’élevage et des productions animales a révélé  que « de nouvelles maladies dites «  maladies émergentes », représentent  75% des maladies humaines, sont d’origine animale. » A ce titre, indique t’il,  toute la pertinence de ce projet implique une bonne collaboration des acteurs : « la communication  étant, au début et la fin de toute gestion de risque sanitaire »

 Les changements de comportements…

Chaque région devra  ainsi, élaborer un plan opérationnel. «  L’objectif étant , d’avoir un dénominateur commun sur les zoonoses et un concept fédérateur. »  Ce projet global  qui regroupe une trentaine de pays, pour l’orientation, vers les changements de comportements : la manipulation des animaux, le lavage des mains dans la proximité des hommes avec les animaux.

L’opportunité de cette synergie d’actions entre personnels de santé  autour de la problématique des zoonoses, s’explique ou se justifie à travers le concept –phare ou «  One Health » (une seule santé) : elle est globale et, on ne saurait faire la différence, entre la santé humaine et animale. « Les hommes inter-agissent avec les animaux, avec des possibilités de transmission des maladies ». Se sont accordé les intervenants.   

« Au Sénégal, le projet s’occupe exclusivement  de la communication liée aux risques, une démarche différente de celles de la Guinée, du Mali qui orientent leurs  préventions vers la santé maternelle et infantile. » (vidéo)  


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*