sigelec pout - Thiès / Les 150 ex-travailleurs de la SIGELEC de Pout, exigent le paiement de leurs salaires…
Home A la une à Thiès Thiès / Les 150 ex-travailleurs de la SIGELEC de Pout, exigent le paiement de leurs salaires…
A la une à Thiès - 23 avril 2020

Thiès / Les 150 ex-travailleurs de la SIGELEC de Pout, exigent le paiement de leurs salaires…

Mis en chômage technique depuis le mois de janvier 2018, les 150 ex-travailleurs de la société  de générateurs   électriques  SIGELEC de Pout de la commune de Thiès, réclament à la famille héritière d’Idrissa Seydi, le paiement de 30 mois de salaires.

Selon Bocar Bâ, le porte parole du collectif, leurs nouveaux employeurs   qui promettaient au paiement de 40% du salaire, durant cet arrêt de travail, n’ont pas tenu parole à ce jour. Actuellement, les ex-travailleurs et leurs familles sont le dénuement total, dans ce contexte rendu  morose  par la pandémie du corona  virus…

La raison économique, motif de licenciement…« Au mois de janvier 2020, rappelle le porte-voix, les héritiers avaient envisagé le licenciement  sans exception du personnel de l’usine, évoquant « la raison  économique », comme motif de licenciement »,  ce qu’il trouve contradictoire avec la fermeture de l’usine, la présence des piles sur le marché et trouve incohérente, leur importation de la Chine. »Argumente  Bocar Bâ.

Néanmoins, après concertations, avec les représentants du personnel, « il était convenu d’accord –partie avec la direction, le calcul intégral  des sommes dues, devant l’inspecteur du travail, lui signifiant qu’elles étaient disponibles  » .

Mais à ce jour, «  les travailleurs et leurs familles, en détresse, continuent d’être menés par le bout du nez , après une énième promesse sans suite des Seydi, au début de la pandémie ».

Rappelle le porte-parole. Très remontés par cette situation qui n’a que trop duré, les ex-travailleurs interpellent les autorités à contraindre la Sigelec au respect des dispositions du Code du Travail, pour la liquidation de leurs droits. Faute de quoi, ils menacent de descendre dans la rue et de mener une grève de la fin, au sortir de la pandémie du Covid 19…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Reprise de la Omra le 04 octobre

Le ministre saoudien de l’Intérieur a annoncé que le petit pèle…