621 vues

Thiès Le préfet exige des casques aux jakartamans



En exigeant le port du casque de sécurité aux conducteurs de motos Jakarta, après concertation avec leurs responsables locaux et nationaux, le  préfet de Thiès semble donner un bon  exemple dans le règlement des problèmes de la cité.

Son secret ? «  La force de l’argument et non l’argument de la force ! »

Pour cela, c’est le porte-parole des concernés lui-même qui défend la position du préfet avec une leçon bien assimilée : « sol casque moy Aar sunu bop » (porter le casque, c’est se protéger soi-même.»

Si à l’instar des conducteurs de motos Jakarta, les marchands comprennent autant qu’il « vaut mieux prévenir que guérir », il n’y aura aucun problème dans le désencombrement du marché central qui est aussi dans ses objectifs.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*