thies le message de lenvoye de t 845x475 - Thiès: Le message de Serigne Mountakha Bachir Mbacké, l'envoyé de Touba à Keur Mame Elhadj
Home A la une à Thiès Thiès: Le message de Serigne Mountakha Bachir Mbacké, l’envoyé de Touba à Keur Mame Elhadj
A la une à Thiès - 4 semaines ago

Thiès: Le message de Serigne Mountakha Bachir Mbacké, l’envoyé de Touba à Keur Mame Elhadj

Thiès: Le message de l’envoyé de Touba à Keur Mame Elhadj

Le message de l’envoyé de Touba à Keur Mame Elhadji

Nous avons été bien reçus et honorés partout

Venu remettre à la famille de Mame Elhadji Barro Ndiéguène, la participation au Gamou du Khalife Général des mourides Serigne Mountakha Bachir Mbacké, l’émissaire et ses hôtes ont unanimement salué l’excellence de la relation  entre les deux familles.

Elle date en effet « d’avant le départ pour l’exil (1895) de Cheikh Ahmadou Bamba, et se bonifie de jour en jour avec leurs descendants. »

C’est d’ailleurs le sens de la démarche de Serigne Mountakha, qui l’a envoyé pareillement « à Thiénaba, à Ndiassane, auprès de Cheriff Aidara, et même auprès de ceux qui ont décidé de ne pas célébrer le Gamou. »

Chaque famille peut avoir un jour qui lui est propre, mais la célébration de la naissance du Prophète (PSL) constitue un trait d’union et nous incombe à tous.

Pour lui «  chaque famille peut avoir un jour qui lui est propre, mais la célébration de la naissance du Prophète (PSL) constitue un trait d’union et nous incombe à tous. C’est pour cela que Serigne Mountakha, suivant l’exemple de Serigne Sidy Mackhtar,  a choisi de doubler en cette occasion, la participation financière et en bovins dans toutes les familles religieuses, car dans sa philosophie, « ku yokul ya wagni. » (Celui qui ne fructifie pas l’héritage le diminue. »

La présence dans la salle de Madame Mbacké, Seynabou Ndièguène, fille de Serigne Abdou Razak, grand frère de l’actuel khalife, est ici la preuve de « l’amitié et de la parenté entre les deux familles. »

Dans son message enfin, l’émissaire conclura par cet enseignement de Serigne Touba qui demande aux musulmans « de se focaliser sur leurs défauts en s’employant à les corriger, au lieu de parler de ceux des autres, et de privilégier les actes sur les discours oisifs. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Marché central de thiès : Les vendeurs de poissons voient leur chiffre d’affaire baisser

Le phénomène de la maladie mystérieuse des pêcheurs de Thiaroye…