Thiès : L’association des maraichers de la zone des Niayes lance l’alerte

Impact de la crise sanitaire

Dans le contexte du Coronavirus qui ne finit pas d’impacter négativement l’économie nationale, en particulier le transport, les agriculteurs de la zone des Niayes en font les frais et se sentent laissés en rade. 

Modou Ndiaye, président de la filière pomme de terre nous en parle : « les transporteurs qui venaient prendre les produits du Niayes ne cessent de diminuer. Au paravant, dix (10) transporteurs au minimum venaient chaque jour, mais avec cette crise sanitaire, il y’a que deux qui viennent. Et ce constat est dans tous les filières ». Il ajoute que, « dès l’Etat appelle tout le monde à rester chez lui, il devrait en même temps penser aux conséquences que cela pourrait engendrer ».

L’Etat doit nous aider

En effet, c’est un problème qu’ils ont du mal à gérer, Modou Ndiaye explique : « je pense que la première chose à laquelle l’Etat devrait penser, c’est qu’avant de décider à confiner quelqu’un, lui donner une somme qui pourrait l’aider à tenir durant la période de confinement. Ils doivent penser à nous aider à écouler la marchandise que nous avons entre nos mains pour pouvoir quand même se confiner sans problème ».

Cependant, même si les maraichers du Niayes ont tous les problèmes du monde, ils ont tenu à apporter leur contribution à hauteur de deux (2) millions de francs, remis au Ministère de la Sante et de l’Action Sociale pour l’aider à faire face au Covid-19. « Nous sommes avant tout des Sénégalais et des patriotes, donc notre contribution devait être faite comme tout bon citoyen, soucieux de l’avenir du pays face à cette crise » a-t-il fini de dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

MIMI TOURÉ :La Dame de fer donne un contenu à sa mission

Une véritable Dame de fer. Qui n’avance jamais masquée, mène les batailles de façon fronta…