466 vues

Thies: Les boulangers évoquent leur déception et menacent de se faire entendre si…



Les boulangers évoquent leur déception et réclament l’arbitrage du président de la République

Au cours  d’un point de presse tenu à Thiès, la fédération nationale des boulangers du Sénégal et la section régionale ont décrit une situation intenable et préjudiciable à l’avenir de la profession, en présence du Président Pape Diop, du trésorier national Ousmane Gning et de Mor Gaye chargé de la communication.

En effet, sur les 120 boulangeries de Thiès, 15 à 20 ont déjà fait faillite et fermé boutique à cause de la cherté du carburant (qui vient encore de grimper et qui leur coûte environ 50 000 frs , 75 000 frs  ou 100 000 frs  par jour), de l’électricité (quelqu’un est venu avec une facture d’un million de francs), du prix de la farine plus moins instable, sans compter les taxes et autres charges.

Ce que les représentants des 1800 boulangeries du Sénégal  veulent, c’est se faire comprendre de l’état et des consommateurs, préserver les emplois, et ensuite que le prix de la baguette de pain (autour de 190 frs) , basé sur l’avis même des experts commis par le gouvernement, soit fixé au gramme selon le consensus obtenu après les audiences avec le Premier Ministre et le Ministre du commerce,.

 Après  deux mois d’attente vaine et croulant sous les  dettes des  banques et des meuniers, ils se disent ouverts au dialogue mais prêts à aller en grève, et pour éviter le pire,  ils sollicitent l’intervention du Président Macky Sall.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*