C0516A7A B982 4238 BA1F 1C8FC1D1E422 - TGI Mbour : Elle traite sa coépouse de "Deumm", casse ses affaires et s'en sort avec...
Home Insolite TGI Mbour : Elle traite sa coépouse de “Deumm”, casse ses affaires et s’en sort avec…
Insolite - 4 semaines ago

TGI Mbour : Elle traite sa coépouse de “Deumm”, casse ses affaires et s’en sort avec…

Le 19 octobre dernier à Malicounda Bambara, pour une histoire de qui devait puiser de l’eau en premier, la quiétude de la maison de A. Traoré a été secouée par une bagarre entre deux épouses.

Après la dispute, la 2nde femme S. Diarra s’est retranchée dans sa chambre. 

D. Aidara, la première femme s’est introduite dans la chambre pour l’attaquer. Elles se sont battues et S. Diarra a cassé tout les effets personnels de sa coépouse et déchiré ses habits.

La plaignante S. Diarra âgée de 43 ans déclare : “C’est la troisième fois qu’elle m’attaque. Elle a détruit toutes mes affaires, m’a insultée et traitée de tous les noms d’oiseaux. Elle m’a même traitée de “deumm” (mangeuse d’âme). Elle m’a mordu et a menacé de me tuer”.

Poursuivie pour violence et voies de faites, D. Aidara, 40 ans a reconnu les faits qu’on lui reproche. Mais elle a nié avoir proféré des menaces de mort contre à S. Diarra.

“J’implore son pardon”, demande-t-elle. Elle invoque l’irresponsabilité de leur mari qui ne peut pas gérer deux femmes.

Interrogé à la barre en tant que témoin, le mari, Abdoulaye Traoré déclare : “Elle lui a dit “Dangay diaye bandit nioune niarr nio fi nek dina la rayy”. Elle me crée trop de problèmes. Malgré le fait que j’ai pris une seconde épouse, elle continue à me chercher des histoires. Elle est trop agressive”.

Pour Me Moise Mamadou Ndior, avocat de la prévenue, “Il appartient à l’homme qui a épousé deux femmes de créer les conditions pour qu’elles vivent en bons termes. Si chacune avait son propre appartement, elles n’en seraient pas arrivées là”. 

L’avocat a demandé au tribunal de faire preuve d’indulgences et une application bienveillante de la loi. 

La prévenue a écopé de 3 mois assortis du sursis et d’une amende de 50.000 FCfa.

Le président a invité les deux coépouses à cohabiter dans la paix au domicile conjugal, car partageant le même mari. Mais la seconde a carrément refusé, disant que sa coepouse lui avait fait trop de mal.

Laisser un commentaire

Check Also

Vol en réunion : Le lutteur Gouye Gui et 8 de ses proches arrêtés

Le lutteur Gouye Gui a récemment été arrêté pour vol en …