908 vues

TEXTILE: Pourquoi la société COMASET (Cie Maroco Senegalaise) de Thies tarde à démarrer




Textile à Thies

Blocage: Voilà pourquoi la Société Textile Senegalo marocaine (prévue à Thies) ne démarre pas. Suivez les explications du Partenaire Marocain

A la foire internationale de Dakar (Fidak), notre reporter Ahmadou a rencontré Saïd,  Ingénieur en textile, chargé de mission au près de la société des industries manufacturées des textiles (SINMATEX).Saïd et son groupe, signent leur deuxième participation à la foire …

 Ils nourrissent l’ambition de développer leur exportation et de nouer un partenariat gagnant-gagnant avec les sénégalais et des africains de la sous-région. Pour le marocain, « l’intérêt essentiel est d’avoir des partenaires. Depuis plusieurs années, nous avons noué un partenariat avec la nouvelle  société textiles Sénegalaise de Thiès (NSTS)  et crée ensemble depuis 2015, une société mixte sénégalo-marocaine,, a expliqué l’industriel.

L’engrenage  litigieux…

 A ce jour, elle peine à démarrer et la partie marocaine dit ne pas comprendre cet impair que son homologue sénégalais Ibrahima Macodou Fall attribue selon lui,   à des problèmes spécifiques  avec l’Etat. Pour l’instant, les marocains trépignent d’impatience pour le démarrage. Ils ont crée cette société d’articles de produits finis avec Sinmatex.

Dans la mise en œuvre du projet avec la Nsts, il, était prévu  un volet pour le tricotage, le tissage circulaire, la teinture, le finissage etc. pour les marocains, c’était faire une sorte de délocalisation  ou de complémentarité à la production locale à Sinmatex, une grande industrie textile du Maroc. Elle travaille essentiellement pour l’exportation avec des grandes marques européennes. La dite société veut débuter avec la société thiessoise Nsts, par des articles basiques et évoluer en qualité. Avec le blocage des activités de cette société mixte crée depuis 2015, les marocains pris dans l’engrenage litigieux, ne semblent prendre comme option à défaut d’alternative, que d’aller chercher d’éventuels partenaires.

L’impact socio-économique…

L’impact  de Comaset au Sénégal est sans nul doute avant tout d’ordre social, puisqu’elle avait prévu de démarrer son fonctionnement, avec 300 travailleurs dans la confection et qui, dans projet intégré, arriver à en employer 500 personnes. L’aspect économique sera aussi mis à rude épreuve avec l’absorption de la production cotonnière locale. Cette situation est regrettable pour la partie marocaine et sénégalaise qui souhaitent rapidement trouver des solutions pour démarrer leur activités.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*