232 vues

Téhéran explique comment mettre FIN au «terrorisme économique»

Face aux tensions entre l’Iran et les États-Unis après le retrait de ces derniers de l’accord sur le nucléaire et le rétablissement des sanctions contre la République islamique, le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a déclaré que l’influence économique de Washington diminuerait notablement en abandonnant le dollar. «La puissance américaine repose sur le dollar. Une grande partie de sa puissance économique disparaîtra si les pays éliminent le dollar de leur système économique», a déclaré le ministre. Il a affirmé que Washington tentait de renforcer la pression sur Téhéran «par désespoir» et a qualifié la guerre économique menée par les Etats-Unis de «terrorisme économique».

«Il s’agit, par définition, d’un terrorisme économique car les États-Unis exercent des pressions, par ce que leur Président appelle le conflit, sur les Iraniens ordinaires afin de changer les politiques de leur gouvernement», a-t-il déclaré aux journalistes en marge de l’événement.Le ministre iranien n’est pas le seul haut responsable à avoir critiqué le dollar américain ces derniers jours. Vendredi 7 juin, Vladimir Poutine a déclaré qu’après être devenu la monnaie de réserve mondiale, le dollar s’est transformé en un «outil permettant au pays émetteur de faire pression sur le reste du monde».

«Les États qui prônaient les principes de libre-échange et de concurrence loyale et ouverte utilisent désormais la langue de la guerre commerciale et des sanctions; ils utilisent des attaques par raids économiques flagrants, l’intimidation et l’élimination des concurrents d’une façon qui n’a rien à voir avec les règles du marché», a-t-il déclaré lors du Forum économique de Saint-Pétersbourg. Le ministre iranien a fait sa déclaration dans le contexte d’une nouvelle série de sanctions américaines sur le secteur pétrochimique de Téhéran, visant notamment le plus grand groupe du pays, Persian Gulf Petrochemical Industries Company.




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*