SERIGNE MOUNTAPHA MBACKE
Home A la une à Thiès SERIGNE MOUNTAKHA MBACKÉ AUX MANIFESTANTS DE TOUBA ET MBACKÉ
A la une à Thiès - 3 juin 2020

SERIGNE MOUNTAKHA MBACKÉ AUX MANIFESTANTS DE TOUBA ET MBACKÉ

«Rentrez chez vous, je m’occuperai de vos problèmes dès demain»

Le Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké, a réagi à la manifestation des jeunes de Touba, ce mardi 2 juin 2020, contre l’état d’urgence et le couvre-feu.

Le religieux a haussé le ton. Serigne Mountakha Bassirou Mbacké a invité les disciples mourides, manifestants, à rentrer chez-eux jusqu’à demain, mercredi 3 juin. Histoire de lui laisser le soin de s’enquérir de fond en comble de la situation et voir comment s’impliquer pour trouver des solutions.

Un mardi d’intifada dans la cité de Bamba

Ras-le-bol des chauffeurs de Touba. Des pneus brûlés sur fond d’intifada, des affrontements avec les forces de l’ordre usant de grenades lacrymogènes…

C’est le décor qu’il y avait hier dans la capitale du Mouridisme. Pendant plusieurs heures, des chauffeurs, transporteurs, jeunes de Touba et policiers se donnés en spectacle. Les manifestants avaient aussi menacé d’incendier le poste de police qui se trouve sur le tronçon Mbacké-Touba.

Des chauffeurs et transporteurs de la ville sainte de Touba ont donc semé le trouble hier mardi 2 juin 2020. Ils ont brandi un niet relatif à l’état d’urgence et au couvre-feu qui, ont-ils scandé, les empêchent de travailler et de subvenir à leurs besoins.

Bloqués à Touba depuis l’annonce du couvre-feu, le 2 mars dernier par le Chef de l’État, et voulant rentrer dans leurs différents lieux de provenance, des chauffeurs et apprentis ainsi qu’une masse de jeunes venus célébrer le Magal de Kazou Rajab, sont sortis envahir les principaux axes de la ville sainte afin de manifester leur désarroi.

Pendant plusieurs heures, chauffeurs, transporteurs et jeunes de la capitale du Mouridisme ont jeté des pierres et autres projectiles. Ainsi, les policiers sont sortis pour contrecarrer le mouvement.

Ce faisant, les chauffeurs et autres manifestants demandent à l’Etat de les laisser poursuivre leurs activités de travail. Pis, les protestataires sont allés jusqu’à menacer de mettre le feu sur le poste de police se trouvant sur l’axe Mbacké-Touba. Mais, malgré la détermination des manifestants, les limiers ont pu mettre la main sur plusieurs d’entre eux…

Le ras-le-bol contre le couvre-feu surtout chez les transporteurs s’est aussi manifesté à Mbacké. Plusieurs manifestants sont sortis dans les rues de Mbacké/Commune pour exiger la levée du couvre-feu. Les manifestants ont brûlé à la surprise des forces de l’ordre des pneus et des troncs d’arbre sur l’axe allant du quartier Palène au rond-point Total en passant par Niary Baye Fall.

Les manifestants, qui évoluent dans les transports en commun, ne peuvent plus supporter l’interdiction du transport interurbain qui les plonge dans un chômage surtout un manque de revenus les installant dans une précarité. Ce qu’ils ne peuvent plus supporter. Le risque redouté, c’est un effet boule de neige qui peut s’emparer de tout le territoire national.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

CULTURE A THIES: LA CANTATRICE KHADY FAYE INVITEE DE THIES INFO

CULTURE A THIES KHADY FAYE INVITE DE THIES INFO …