Sécurité nationale La police publie son rapport du mois de Février 2020
Home Actualités nationales Sécurité nationale : La police publie son rapport du mois de Février 2020
Actualités nationales - 3 semaines ago

Sécurité nationale : La police publie son rapport du mois de Février 2020

4.111 individus interpelés, dont 63 de nationalités étrangères

A travers un communiqué, la police nationale a rendu publics les résultats des opérations de sécurisation effectuées. Dans la nuit du 1er au 27 février 2020, ce qu’a accomplie les Commissariats Centraux, Spéciaux, d’Arrondissements, Urbains et postes de Police, relevant de la Direction de la Sécurité Publique, sur l’étendue du territoire national. Ainsi, selon les statistiques révélées par la police 4.111 individus, pour diverses infractions, dont 63 de nationalités étrangères.

Une baisse des chiffres par rapport au mois précédent 

« Une comparaison avec le mois précédant révèle une baisse de 43,91% du nombre d’interpellés qui est passé de 7.329 à 4.111 individus. Et une baisse de 40% des cas d’atteintes à l’intégrité physique ayant entraîné mort d’hommes. Ainsi, 6 cas de meurtres ont été enregistrés contre 11 au mois de janvier,» peut-on lire dans le communiqué de la police.

En effet, dans la lutte contre criminalité et la délinquance, la Sûreté Urbaine du Commissariat Central de Dakar a démantelé deux bandes de redoutables malfaiteurs. « L’une, composée de dix-huit étrangers, s’activait dans l’escroquerie via internet. L’autre bande, activement recherchée composée de quatorze nationaux. Était l’auteur de vols multiples commis en réunion avec usage d’armes à feu, de véhicules. Ce qui a entraîné mort d’homme », nous renseigne toujours le document.

A l’intérieur du pays, c’est l’exemple de Louga qui est donné. Où « on a également démantelé  une bande de malfaiteurs. Celle–ci était spécialisée dans les vols avec effraction et a causé d’énormes préjudices aux victimes. »

Des véhicules mis en fourrière et une saisie de différents matériels 

Selon toujours le communiqué, « le Commissariat de Rebeuss a saisi une importante quantité de riz impropre à la consommation estimée à 175 tonnes. Ils ont mis hors état de nuire « six individus, impliqués dans cette affaire. »

Check Also

COVID-19 : Comment Pr Seydi utilise-t-il la chloroquine sur ses patients

Le Professeur Moussa Seydi, Directeur du Service des maladies infectieuses de l’hôpital de…