517 vues

Saliou Diouf, le Taximan Supportaire N°1 des lions du Sénégal à Thiès raconte sa CAN extraordinaire: « J’ai même été arrêté par la police… »

On raconte que la plupart des gens qui entraient dans son taxi pendant la CAN, ne payaient pas (parce qu’il leur offrait le voyage), il a supporté les lions avec son taxi pendant toute la durée de la CAN. Il a acheté des drapeaux pour orner son Taxi avec l’argent de la dépense quotidienne.Mais, il a profité de l’occasion pour réclamer du courant pour sa localité Mbomboye: Une bourgade oubliée située à quelques encablures de Thies. Ici il raconte ses mésaventures durant la CAN et met en exergue son amour pour les lions, pour sa patrie, et pour son village.

Passionné par le foot comme la plupart des sénégalais, le taximan Saliou Diouf originaire de Mbomboy se distingue cependant par une manière bien particulière extérioriser ses sentiments.

« Pendant un mois et deux jours, j’ai recouvert mon véhicule de drapeaux,  ce qui m’a valu paradoxalement des insultes de la part d’autres taximen,  une convocation à la police et le payement d’une contravention de 3000 frs » dit-il !

Sur le match, Saliou Diouf apprécie « l’engagement des lions » mais déplore « l’arbitrage, la suspension de Koulibaly au moment où le 9 algérien à joué malgré 2 cartons, et l’irresponsabilité de la fédération qui n’a pas récusé l’arbitre  camerounais.»

Fair-play  ou résigné, il accepte la défaite, même causée par  un but « rocambolesque » et en profite pour appeler à une réconciliation des cœurs pour que « les sénégalais prient Dieu et appuient mystiquement leur équipe au lieu de la combattre.»

 Se prononçant sur l’avenir d’Aliou Cissé,  Saliou Diouf  veut rester neutre mais lui conseille quand même « d’apprendre à écouter les autres, même si c’est lui qui prend les décisions.»

This post was created with our nice and easy submission form. Create your post!


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*