Rufisque : Sept jeunes profitent de l’euphorie du sacre des Lions pour violer une sourde-muette

ACTUALITES AU SENEGAL DU JOUR Insolite

Alors que tout le peuple sénégalais était sorti dans les rues pour fêter son premier sacre continental, sept jeunes ont profité de l’euphorie de la victoire du dimanche 6 février pour commettre un viol sur une mineure de 16 ans, une handicapée de surcroit. Le forfait se passe à Rufisque, au quartier Diorga Cherif Nord. Sur place, l’affaire est sur toutes les lévres et les commentaires vont bon train sur ce présumé viol collectif sur une vendeuse de couscous sourde- muette. Le jour du sacre des Lions, au moment où tout le monde jubilait dans les rues, sept amis qui étaient dans la  masse avaient de sombres projets. Voyant la jeune vendeuse seule devant son étal, les sept amis sont vite piqués par un besoin de satisfaire  leur libido, ainsi profitant de cette ambiance de joie indescriptible, la bande de copains réussissent à déplacer la jeune fille sourde et ils réussissent à l’isoler loin des regards dans un endroit tranquille.

Sur place, ils ne se gênent d’abuser d’elle  tour à tour. D’après IGFM, la mineure qui n’a pu pas s’extirper des mains de ses agresseurs, a fini par s’évanouir. Après avoir repris connaissance, la sourde-muette ne voit plus personne autour d’elle. Ses bourreaux avaient fini leur sale besogne et pris la tangente. Elle rentre difficilement chez elle aidée par des passants qui ont remarqué son état lamentable. Elle se débrouille tant bien que mal pour raconter son calvaire à sa mère. 

Pour découvrir la vérité, elle l’emmene à l’hôpital Youssou Mbargane Diop pour un contrôle. Après examen, le gynécologue constate une pénétration récente ayant entraîné la perte de l’hymen. Muni du certificat médical, la mère de famille porte plainte au poste de police de Gouye Mouride de Rufisque. Les policiers enquêteurs ouvrent une enquête et se lancent aux trousses des présumés violeurs. Après des investigations  rondement menées, sept individus ont été placés en position de garde à vue. Ils seront finalement déférés au parquet.

Laisser un commentaire