Riposte contre le Covid-19 : Les questions autours de l’utilisation des différents types de masques
Home Actualités nationales Riposte contre le Covid-19 : Les questions autour de l’utilisation des différents types de masques
Actualités nationales - 29 avril 2020

Riposte contre le Covid-19 : Les questions autour de l’utilisation des différents types de masques

Une pathologie qui se transmet très rapidement

Puisqu’il s’agit ici du virus Sarcov2, nous avons une pathologie qui se transmet très rapidement. Pour cela, si on ne fait rien, on peut passer très rapidement à 400 cas, 1000 voir même 10.000 ou 50.000 cas, si on ne respecte pas les mesures.

Et le masque, entre dans le cadre de ces mesures. Parce que la transmission se fait essentiellement de façon aérienne, surtout par les éternuements de la personne qui est atteinte par la toux. Mais également, par la personne qui parle fort, si on est à une distance de moins d’un mettre ou bien,  dans un endroit confiné. C’est pour cette raison que « la toute première mesure n’est pas le port de masque, mais éviter les rassemblements. »

Respect indispensable des mesures barrières

Cependant, après avoir respecté ces mesures, il faut éviter, avec une personne atteinte, d’être à la portée de ses gouttelettes. C’est pour cette raison, qu’on préconise le port du masque. Mais, il y’a différents types de masques. Dans les structures hospitalières, surtout dans les laboratoires, il y’a ceux qu’on appelle FFP2, et à côté, nous avons les masques chirurgicaux. Ces genres de masques ont une durée de vie de 4 heures.

La fabrication de masques locaux en question

Toutefois, les autorités sanitaires ont eu l’idée de proposer la fabrication de masques locaux. Avec les mêmes objectifs, mais ils ne permettent pas de bloquer totalement les particules. Par contre, si tout le monde porte le masque, personne ne va émettre des gouttelettes au-delà du masque. Et tout le monde sera protégé. Donc, « ces masques locaux n’ont d’intérêt que si tout le monde les porte. En même temps, c’est pour cela que les autorités insistent sur le bon port du masque. Parce qu’un masque mal porté et mal géré devient plus un danger qu’une solution» selon les spécialistes.

Conseils pour les masques locaux

« Lorsque vous achetez un masque, faite attention de chez qui vous l’achetez. S’il s’agit de ceux achetés dans les rues, lavez-les et repassez-les avant de les utiliser. La deuxième étape, c’est comment les porter. Le principe est qu’il faut qu’ils soient assez  étanches, pour que l’air ne puisse pas passer facilement. Il n’y aura jamais du 100% sécurité, mais qu’on s’approche de cela. Une fois utilisé, il faut mettre le masque dans une solution de javel avant de le laver. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Situation du jour 28 Septembre Covid 19: 10 cas positifs, 06 communautaires et 01décès

Sur 929 tests réalisés 10 ont été déclarés posit…