Audios Sénégal - 27 février 2020

REVUE DE PRESSE Zik Fm Du JEUDI 27 FEVRIER 2020

Dans la revue de presse Zik fm du jeudi 27 Février 2020 Ahmed Aidara revient sur Le piratage informatique qui fait des ravages au Sénégal. Depuis quelques mois, la Banque de l’Habitat du Sénégal (BHS) en fait les frais. Selon des sources sûres de socialnetlink.org, la BHS est devenue la cible de Nigérians, experts en cybercriminalité et vols de données.

Les Guichets Automatiques Bancaires ( GAB) ont été piratés par des Nigérians qui ont soutiré des centaines de millions aux pauvres clients de la banque. Les fraudeurs ont utilisé un système appelé Skimmer qu’ils installent sur les terminaux de paiement, les distributeurs de billets, les distributeurs automatiques de carburants.

Une fois installé, l’appareil copie tout le système et récupère les données des clients sur la piste magnétique qui est très facilement falsifiable. Ils prennent par la suite, les données bancaires afin de créer des cartes contrefaites, clonées, qu’ils utilisent pour des retraits ou des achats frauduleux. Cette méthode, très connue dans le Darknet, fait des ravages dans beaucoup de pays en Afrique.

Selon nos sources, le piratage a duré plus de 3 mois, mais la banque n’arrive toujours pas à régler cette situation à cause de la complexité informatique du problème. En plus , elle ne veut pas communiquer sur ce fait, de peur de perdre ses clients.

Nous avons tenté, à plusieurs reprises de joindre la Banque pour plus de détails sur cette affaire, mais impossible d’avoir un seul contact. “La chargé de Com’ est en communication ! Merci de rappeler”, répète à l’envi la standardiste.

L’agence du Jet d’eau, principale cible

Le GAB installé au niveau du rond-point Jet d’eau, est l’une des cibles principales de ce pompage effectué sur les comptes des clients. Plusieurs millions ont été déjà soutirés sur ce lieu sans bruit ni trompette. L’affaire est tellement grave que la banque peine à trouver une solution idoine.

De vieilles machines à la BHS, le noeud du problème

Malgré les énormes pertes notées, la BHS tente tant bien que mal de régler le problème. Mais, selon nos informations, la question est plus que profonde. L’établissement détient des machines obsolètes qui ne disposent pas encore de la technologie EMV (puce électronique et code PIN), principal problème pour la majeure partie des banques africaines. A l’heure actuelle, la BHS est sur le qui-vive et peine toujours à changer ses machines qui ne coûtent en réalité que 20 millions FCfa, l’unité.

PÊCHEURS DISPARUS EN MER À SOUMBÉDIOUNE : DEUX CORPS RETROUVÉS

Dans la revue de presse Zik fm du jeudi 27 Février 2020 Ahmed Aidara revient sur les nouvelles des trois pêcheurs disparus en mer à Soumbédioune dans la nuit du 24 février dernier. Deux corps ont été repêchés, ce mercredi, 26 février. Il s’agit, selon le site Senego, de la dépouille du nommé Souleymane Ndiaye et de celle du capitaine de pirogue Mouhamed Dièye. Les corps ont été acheminés à l’hôpital Aristide Le Dantec.

Selon un rapport du ministère de l’Economie maritime, au premier semestre de l’année 2019, on dénombre 54 accidents en mer, 61 pêcheurs morts et portés disparus avec des dégâts matériels estimés à 55 millions FCFA.

Mbaye Ndiaye annonce la couleur : « Macky Sall exerce présentement son 1er mandat »

Dans la revue de presse Zik fm du jeudi 27 Février 2020 Ahmed Aidara revient sur Mbaye Ndiaye.Après la sortie du secrétaire général de la Présidence Mahammed Boun Abdallah Dione sur la pertinence de la limitation des mandats, c’est le directeur des structures de l’Alliance pour la République (Apr), Mbaye Ndiaye d’entrer dans le débat sur le « troisième mandat » du Chef de l’État, Macky Sall.

Invité dans l’émission Faram Facce sur la TFM, ce mercredi, le ministre conseiller a donné le ton. Annonçant la couleur, Mbaye Ndiaye lance: « Oui le Président de la République, Macky Sall par rapport à la nouvelle Constitution qui limite le nombre de mandat à deux (2) exerce présentement son premier (1er) mandat ». Non sans avancer: « Maintenant pour ce qu’il fera en 2024 ou 2027, laissons le temps au temps ».

Cité Sipres : 3 bonnes volent 120 millions et 2 coffres de bijoux en or sertis de diamant

Dans la revue de presse Zik fm du jeudi 27 Février 2020 Ahmed Aidara revient sur Awa Dione, Awa Dièye et Astou Dione qui ont comparu, hier, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour répondre des chefs d’association de malfaiteurs et de vol en réunion commis la nuit avec effraction.

Selon L’Observateur qui donne la nouvelle dans sa parution de ce jeudi, ces trois femmes de ménage sont accusées d’avoir volé à leur patronne 2 coffres remplis de bijoux en or sertis de diamant et 120 millions Fcfa.

Le vol a été perpétré le 15 février dernier chez un richissime homme d’affaires indien qui vit à la Cité Sipres, sise sur la VDN.

Employées depuis 15 ans en qualité de femmes de ménage, et à force de côtoyer un « luxe insolent », les trois mises en cause ont fini par être tentées par le diable. Elles seront condamnées à 2 ans de prison ferme.

Mbaye Ndiaye théorise le 3e mandat : Donc, le sujet n’est plus tabou chez Macky

Dans la revue de presse Zik fm du jeudi 27 Février 2020 Ahmed Aidara revient sur Mbaye Diagne qui affirme que Le Président sortant, Macky Sall, serait candidat pour un troisième mandat. C’est du moins l’ambition que lui prête un de ses proches,  Mbaye Ndiaye.

Selon lui, le Président de la République en est, au point de vue de la Constitution, à son premier mandat. Ce qui suppose qu’il a bien le droit de postuler en 2024 pour sa propre succession. Des propos qui corroborent ceux du Secrétaire général de la présidence de la République, M. Mahammad Boun Abdallah Dionne. Qui a théorisé le compagnonnage de Macky Sall et le Sénégal, jusqu’en 2035.

Le troisième mandat, en divagation dans l’opposition et la société civile, refait surface à l’Apr. Après que des responsables du parti  ou collaborateurs du chef de l’Etat ont été limogés pour s’être prononcés sur la question.

Et cette lecture des lignes qui bougent veut dire de manière triviale que le sujet n’est plus tabou dans la mouvance Présidentielle. Paradoxalement, Macky Sall, dont le deuxième mandat s’achève en février 2024, a souvent contesté la pertinence de la théorisation du 3e troisième mandat.

Même si son « Ni oui, ni non », sur son intention de se représenter en 2024 avait fini de diluer son bissap. Voire de lever l’omerta au sujet d’un éventuel troisième mandat.

Va-t-il sabrer Mbaye Ndiaye, à l’instar de Sory Kaba et Moustapha Diakhaté ? Autrement dit, son conseiller spécial, Tounkara, qui se glorifie d’avoir conseillé à son mentor de limoger ces deux responsables, en fera-t-il autant à l’encontre de Mbaye Ndiaye ?

Avant l’heure, ce n’est pas l’heure, me rétorque-t-on. Peut-être ont-ils sondé les populations. Et emmagasiné suffisamment  de masses critiques pour donner un succès retentissant à la théorie du 3e mandat.

Mais le revers de la médaille est que s’ouvrent désormais les guerres de succession au sein de l’Apr. Et les premières salves sont déjà lancées par Bara Ndiaye à l’endroit de Amadou Ba et Aminata Touré soupçonnés de comploter contre leur mentor.

Maintenant, l’appréciation ne viendra plus de la Constitution, parce qu’une lecture très claire a été faite par le Président Macky Sall. Mais des des 16 millions de Sénégalais qui apprécieront l’attitude de Macky Sall. Qui refuserait de quitter le pouvoir en 2024.

Sans doute l’opposition va-t-elle appeler  à la mobilisation contre un 3e mandat. Mais quelle opposition ? Celle qui est déjà dans la sauce Macky ?

PRÉVENTION DU CORONAVIRUS : « CESSEZ DE SERRER LA MAIN À TOUT VA… »

Dans la revue de presse Zik fm du jeudi 27 Février 2020 Ahmed Aidara revient sur le Coronavirus.Le Covid-19 continue de se propager dans le monde. En Chine, 78 064 personnes contaminées en Chine, 2715 décès. Pékin a, cependant, annoncé le plus faible bilan quotidien depuis 3 semaines. A côté, la Corée du Sud publie des bilans quotidiens alarmants. La 11e personne a avoir succombé au virus est un homme d’une trentaine d’années devenu le premier étranger mort en Corée, il s’agit d’un homme originaire de Mongolie. En Italie, 10 morts enregistrés, plus de 300 personnes contaminées. Plusieurs régions en quarantaine. Des milliers de Sénégalais sont concernés par la mise en quarantaine. En Algérie, un premier cas a été confirmé hier mardi, 25 février. Il s’agit d’un touriste italien.

Une situation qui inquiète des experts sénégalais. Le professeur Magaye Gaye, insiste sur l’opportunité et l’intérêt stratégiques de la prévention, et de la préparation. Ce, dans ces cas de figure où le Sénégal devrait faire face à des cas avérés. D’autant plus qu’il estime que le Sénégal doit être plus vigilant, soulignant que notre système risque d’être dépassé en cas de « contamination massive ».

Magaye Gaye de poursuivre : « Est-ce que le Sénégal s’est préparé aujourd’hui si jamais il y avait une diffusion massive du virus ? Nous n’avons pas les moyens malheureusement que les pays développés ont. On ne peut pas faire face. Ebola, on avait eu de la chance. Le système sénégalais est peut-être un peu mieux plus élaboré que celui de Guinée. Vous voyiez les dégâts en Guinée, malgré la conjonction de toutes les forces, autour de l’OMS, et des ONG. Donc, prions que cela ne vienne pas. Il faut appliquer les mesures de base d’hygiène : cessez de serrer la main à tout va », conseille-t-il, sur les ondes de Sud FM.

GRÈVE : LE G7 SAHEL ANNONCE SON 4E PLAN D’ACTIONS

Dans la revue de presse Zik fm du jeudi 27 Février 2020 Ahmed Aidara revient Le G7, regroupant les syndicats d’enseignants les plus représentatifs en plus du Syndicat des inspectrices et inspecteurs de l’Éducation nationale (SIENS), ne lâche pas du lest. Les enseignants entendent dérouler leur 4e plan d’actions dès demain, jeudi, 27 février.

Selon l’As, après évaluation de son 2e plan, le G7 a décrété hier mardi, 25 février, le boycott de toutes les évaluations du second semestre.

En plus, les syndicalistes annoncent une série de débrayages : jeudi à 09 heures et vendredi prochain. Il est également prévu une conférence de presse le même vendredi. Avant un autre débrayage le mardi, 3 mars, et une grève totale, le mercredi, 4 mars.

Le jeudi, 5 mars, les enseignants observeront un autre débrayage à 09 heures, suivi d’un sit in devant les Inspections d’académie de l’Éducation et de la Formation.

Coronavirus : le « ndigeul » du Khalife général des mourides

Dans la revue de presse Zik fm du jeudi 27 Février 2020 Ahmed Aidara revient sur Le Khalife général des mourides Serigne Mountakha Mbacké qui a instruit ses proches collaborateurs de faire passer son message. Face à la psychose née de l’apparition du coronavirus et des autres difficultés mondaines, le Saint homme recommande une lecture collective du saint coran, le mercredi 4 mars 2020 dans les mosquées et lieux de culte.

Affaire des deux frères décédés à Thiaroye  : Ce que révèle l’autopsie

Dans la revue de presse Zik fm du jeudi 27 Février 2020 Ahmed Aidara revient sur qui L’affaire défraie la chronique depuis hier. Selon les informations distillées par ci et par là, Mamadou Woury Diallo et Ibrahima Diallo, âgés de 1 et 5 ans, ont perdu la vie après avoir mangé une soupe empoisonnée. Les deux corps étant toujours à l’hôpital pour les besoins de l’autopsie, la presse a voulu en connaître davantage sur cette histoire.

Le père des deux enfants, interrogé,  a révélé qu’il a reçu le certificat de genre de mort. Les résultats de l’autopsie révèlent, en effet, que les deux gamins ont péri à cause de leur asthme. Cette maladie avec laquelle ils sont nés a été exacerbée par la poussière présente hier à Dakar. Et selon toujours le père, il aurait déjà déposé les papiers de l’autopsie au tribunal pour pouvoir récupérer les corps de ses enfants, afin de les enterrer dignement.

La mère des deux gamins, très affectée, a quant à elle tenu à remettre tout entre les mains de Dieu.

Coronavirus : Les recommandations de Serigne Mountakha…

La maladie du coronavirus et les autres difficultés mondaines hantent l’esprit des Sénégalais.  

Et pour parer à cette psychose, le Khalife général des mourides S Mountakha Mbacké a demandé à tous les fidèles de faire des sa et la lecture collectif du Saint Coran. Le mercredi 4 mars 2020 da mosquées et lieux de culte. Coronavirus en Algérie Le coronavirus touche maintenant une quarantaine de nations. S l’épidémie semble avoir atteint un pic en Chine, elle continue de propager dans d’autres pays.  Il faut rappeler qu’après Egypte, l’A est le second pays d’Afrique avec un cas confirmé de coronavirus

GAB piratés, des Nigérians volent plusieurs millions à la Banque de l’Habitat du Sénégal

Dans la revue de presse Zik fm du jeudi 27 Février 2020 Ahmed Aidara sur Le piratage informatique fait des ravages au Sénégal. Depuis quelques mois, la Banque de l’Habitat du Sénégal (BHS) en fait les frais. Selon des sources sûres de socialnetlink.org, la BHS est devenue la cible de Nigérians, experts en cybercriminalité et vols de données.

Les Guichets Automatiques Bancaires ( GAB) ont été piratés par des Nigérians qui ont soutiré des centaines de millions aux pauvres clients de la banque. Les fraudeurs ont utilisé un système appelé Skimmer qu’ils installent sur les terminaux de paiement, les distributeurs de billets, les distributeurs automatiques de carburants.

Une fois installé, l’appareil copie tout le système et récupère les données des clients sur la piste magnétique qui est très facilement falsifiable. Ils prennent par la suite, les données bancaires afin de créer des cartes contrefaites, clonées, qu’ils utilisent pour des retraits ou des achats frauduleux. Cette méthode, très connue dans le Darknet, fait des ravages dans beaucoup de pays en Afrique.

Selon nos sources, le piratage a duré plus de 3 mois, mais la banque n’arrive toujours pas à régler cette situation à cause de la complexité informatique du problème. En plus , elle ne veut pas communiquer sur ce fait, de peur de perdre ses clients.

Nous avons tenté, à plusieurs reprises de joindre la Banque pour plus de détails sur cette affaire, mais impossible d’avoir un seul contact. “La chargé de Com’ est en communication ! Merci de rappeler”, répète à l’envi la standardiste.

L’agence du Jet d’eau, principale cible

Le GAB installé au niveau du rond-point Jet d’eau, est l’une des cibles principales de ce pompage effectué sur les comptes des clients. Plusieurs millions ont été déjà soutirés sur ce lieu sans bruit ni trompette. L’affaire est tellement grave que la banque peine à trouver une solution idoine.

De vieilles machines à la BHS, le noeud du problème

Malgré les énormes pertes notées, la BHS tente tant bien que mal de régler le problème. Mais, selon nos informations, la question est plus que profonde. L’établissement détient des machines obsolètes qui ne disposent pas encore de la technologie EMV (puce électronique et code PIN), principal problème pour la majeure partie des banques africaines. A l’heure actuelle, la BHS est sur le qui-vive et peine toujours à changer ses machines qui ne coûtent en réalité que 20 millions FCfa, l’unité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

REVUE DE PRESSE Zik Fm Du VENDREDI 05 JUIN 2020

MEURTRE DE MARIEME DIAGNE A THIES Dans la Revue de presse Zik Fm du Lundi 09 Mars 202…