415 vues

Revue de Presse Rfm du Jeudi 31 Octobre 2019 Par Mamadou Mouhamed Ndiaye



Macky Sall a également « demandé au Ministre du Commerce, en rapport avec les ministres chargés des Finances et de l’Habitat, d’intensifier les actions de régulation des loyers par la mise en place d’un dispositif consensuel et opérationnel réglementant les activités immobilières sur l’ensemble du territoire national. »

Cinq ans après avoir été votée en grande pompe, la loi n° 2014 – 04 du 22 janvier 2014 n’a jamais vraiment réussi à être appliquée avec succès, la plupart des bailleurs s’estimant lésés et refusant de voir le coût du loyer à la baisse, certains d’entre eux n’hésitant pas à mettre un terme à des contrats en cours, pour revoir les tarifs à la hausse avec d’autres clients. D’autre part, beaucoup de locataires rechignaient à faire appliquer la surface corrigée à leurs bailleurs pour plusieurs raisons.

Dans la revue de presse rfm du Jeudi 31 octobre 2019 Mamadou Mouhamed Ndiaye  revient sur La vague de changements impulsée par le Secrétaire général national (SGN) du Parti démocratique Sénégalais (PDS) emporte Cheikh Tidiane Seck et Abdoul Aziz Diop. Ces derniers ont été remplacés hier par Lamine BA et Saliou Sagna, respectivement président et secrétaire général de la Fédération nationale des cadres libéraux (FNCL).

Seul bémol, Cheikh Tidiane Seck et Abdoul Aziz Diop démentent avoir démissionné. « Nous portons à votre haute attention que nous n’avons jamais démissionné de nos postes et nous ne comptons pas le faire », a réagi Seck, en réponse au communiqué signé par Wade.

Repris par LeQuotidien, le désormais ex-président de la FNCL, souligne que l’Assemblée générale visée dans leur acte (la direction du PDS) en date du 19 août 2019 est « illégale, fractionniste parce que convoquée et présidée par des personnes non habilitées à cet effet ». Non sans ajouter : « Il vous est loisible de nommer qui vous voulez à la tête de la direction de la FNCL mais vous ne pouvez pas nous prêter des propos ou des actes dont nous ne sommes pas les auteurs ».

Pour finir, Seck et Diop réaffirment leur engagement et ancrage au sein du PDS, signalant à Wade avoir pris acte de sa décision. Et l’informent de leur « ferme » volonté d’œuvrer pour un large rassemblement de tous les cadres et la diversité afin de continuer le travail entamé par la FNCL, depuis sa création en 2011.
En termes clairs, expliquent-ils, ils entendent « continuer d’exécuter ce travail en évitant qu’il y ait une mainmise sur leur structure par d’autres cadres issus de la Génération du concret » de Karim Wade.

REVUE DE PRESSE SENEGAL: Revue de presse de mamadou mohamed Ndiaye et Ameth Aidara sur la RFM du 31 Octobre 2019, la radio sénégalaise basée à Dakar, la capitale du senegal. La revue de Presse de mohamed Ndiaye et Ahmed Aidara en audio est très suivi dans tout le territoire sénégalais. Sur la radio futur média mamadou mohamed ndiaye et sur Zik Fm, Ahmed Aidara revient sur le résumé de l’actualité politique, sociale, culturelle, sportive du Senegal traitée par les journaux de la place tels que l’Observateur, l’As, le soleil, le quotidien, l’exclusif, l’évidence, walfadjri, etc… La revue de presse de Mamadou mohamed Ndiaye et Ahmed aidara est suivie par des millions d’auditeurs et d’internautes au Sénégal à travers le monde, à travers les sites internet comme https://thiesinfo.com qui reprend cette revue de presse senegal. Mamadou Mohamed Ndiaye parle souvent de Macky Sall, politique, Idrissa Seck, l’opposition senegalaise, sans oublier les faits divers mais avec une particularité dans sa manière de livrer l’information doublée d’une dose d’humour assez recherchée. La revue de presse d’aujourdhui de Mamadou mohamed Ndiaye en wolof est disponible sur votre site en audio et sur youtube sur la chaine thiesinfo.com.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*