A la une à Thiès - 2 semaines ago

Reprise des cours : Le CT1 du ministre de l’éducation nationale rend hommage aux enseignants

ministre de l’éducation

Les défis relevés grâce à la volonté commune  des enseignants, élèves, parents et partenaires de l’école.

Interrogé par Sud FM sur la seconde reprise des cours, considérée pour la plupart des acteurs du secteur comme un succès, monsieur Ngary  Faye, le CT1 du ministre de l’éducation nationale, a rendu un vibrant  hommage aux enseignants et aux élèves : « grâce à eux, aux parents et partenaires, les défis sont relevés. »

Se réjouissant aussi du dispositif mis en place pour rendre possible la reprise, malgré les contraintes liées au  contexte, il a cité deux  gros avantages de cette décision du gouvernement : « éviter d’endiguer le système scolaire, éviter le blocage des élèves en classes d’examen. »

Son analyse est simple : « si on ne fait rien jusqu’en octobre, tous élèves vont arriver en même temps et la situation serait  ingérable. En plus, cette étape est une  phase pilote dans la  gestion de la crise avec des effectifs maîtrisés. »

Le succès a été possible avec une approche pédagogique redéfinie,  et un bon dispositif sanitaire

Il s’agit pour monsieur Ngary  Faye  «d’apprendre pour mieux pouvoir faire face à une situation à  inconnus social,  sanitaire et éducatif. »

D’un point de vue méthodologique, « le succès a été possible  grâce à une approche pédagogique redéfinie,  un dispositif sanitaire allié à une bonne  réorganisation des salles de classes. »

Les  contenus sont en effet réadaptés  avec les inspecteurs généraux de l’éducation, les IA et les IEF, l’essentiel étant pour le ministre « qu’aucun enfant ne soit laissé en rade. »

A ce niveau, pour ceux qui n’ont pas accès au numérique, un  document physique leur est remis avec des cours photocopiés.

Les  classes intermédiaires sont bien prises en charge

Les évaluations et les classes intermédiaires sont bien prises en charge selon M. Faye, au besoin  par une organisation  interne de l’établissement ou académique.

Pour Cheikh Mbow  de la COSYDEP « il faut surtout, après 3 mois d’interruption des cours, se focaliser sur  les problématiques de la qualité, à partir des déterminants que sont principalement : le quantum horaire à  maîtriser, la disponibilité des manuels et supports didactiques, le  suivi à domicile et une relation pédagogique saine entre  les enseignants et les apprenants, compte non tenu des facteurs perturbateurs comme la pluie. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Grâce à L’IA, L’IEF de Thies ville, la Mairie de Thies, le Ministre Augustin Tine… Cheikh Malick Sow a subi une opération

Grâce à la prise en charge salutaire assuré par L’IA de Thies Pape Baba Diassé, L&rs…