Abdou-Aziz-diop-600x350
Home Thies à la une RELIGION ET CORONAVIRUS Moulaye Abdou Aziz Diop avertit
Thies à la une - 15 mai 2020

RELIGION ET CORONAVIRUS Moulaye Abdou Aziz Diop avertit

Événements religieux 2020 (Korité, Pentecôte, Pèlerinage à la Mecque, Tabaski, Magal, Gamou) à l’épreuve du Covid 19 et son lot d’incertitudes. Un petit-fils de Cheikh Al Seydil Hadj Malick Sy (RTA), Moulaye Abdou Aziz Diop, s’est appesanti sur la Chronologie des évènements à venir.

Le Chef de l’état, lors de sa dernière sortie a annoncé, se rappelle le petit-fils de Cheikh Al Seydil Hadj Malick Sy (RTA), que « le virus continuera à circuler dans le meilleur des cas (hypothèse optimiste) jusqu’au mois de septembre si les mesures édictées sont respectées et que les populations doivent s’adapter et apprendre à vivre avec le virus ». Et, se demande-t-il, « dans le pire des cas  (nous ne le souhaitons pas) » ? « Hypothèse pessimiste », se veut-il catégorique.

Korite ou Aïd el fitr

Risque de célébration en rangs  dispersés à domicile, dans les lieux de culte ou autres espaces publics. Est-ce que les mesures édictées seront respectées ? Est-ce que le Chef de l’état sortirait de sa retraite pour sacrifier à la traditionnelle prière à la grande mosquée ?

Pentecôte

La Conférence épiscopale a pris la décision en toute responsabilité d’annuler le pèlerinage annuel de Popenguine qui était prévu fin mai, contexte oblige.

Pèlerinage à la Mecque

Probable annulation du 5e pilier de l’islam (juillet), et ce ne sera pas une première dans l’histoire de l’islam.

Tabaski (août)

Espérons-nous disposer de moutons en quantité, en qualité et à portée de main ?

Magal (septembre) ?? Gamou (octobre) ??

Avec les divergences constatées dans la fermeture-réouverture des lieux de culte, est-il prématuré d’anticiper sur la réflexion dans une approche prospective par rapport à ces deux événements majeurs ancrés dans notre tradition et qui sont de grands moments d’affluence et de rassemblement, terreau fertile du Covid-19 ?

Pro-agir ou réagir ?

Tenant compte de la sociologie de notre pays, beaucoup de nos concitoyens pensent que le Gamou et le  Magal (traditions) sont plus importants que le pèlerinage à la Mecque (obligation).

2020, année de toutes les incertitudes et comme le dit l’adage wolof : « Bou deweune naré niaw, YALLA na melni renn ». Je dirai le contraire : « Dewene bou naré niaw YALLA na wouté ak renn ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Le Maire de Thies Talla Sylla Désigné “Bayou Daara” par des Serignes Daaras

Le Maire de Thies Talla Sylla Désigné “Bayou Daara” par des Seri…