202 vues

« Relation entre Thierno Alasane Sall et Kosmos »: Pathé Kébé détruit les accusations de Lamine Ngom

Au cours de l’émission « Homme Politique » sur Thies info, Pathé Kébé membre de la cellule de communication de la République des valeurs est largement revenu sur les contrats pétroliers et le rôle joué par son mentor Thierno Alassane Sall dans cette histoire qui secoue notre pays. En outre Kébé a répondu aux insinuations de Lamine Ngom, membre de la COJER qui a accusé Thierno Sall d’être « un ami » de Kosmos ». Suivez la vidéo!

Pour démontrer le contraire des allégations de Lamine Ngom, Pathé Kébé a recouru à la logique et à l’histoire, fondant essentiellement son argumentation sur les qualités humaines de son mentor.

A titre d’exemple selon M. Kébé « Thierno Alassane Sall s’est opposé à Farba Senghor quand il était à l’ASECNA en refusant la vente de  terres appartenant à la structure, ce qui lui a valu 6 mois « d’exil » aux Comores, il s’est opposé à Macky Sall en démissionnant de son poste ministériel après avoir retiré Rufisque offshore à Frank Timis, qui sera redonné à Total pourtant moins disant par Macky Sall, etc… »En conclusion,  Thierno Alassane Sall est resté sur le principe sur lequel ils étaient trous d’accord et que Macky Sall aurait renié : «la patrie avant le parti.»

Cela veut dire que les propos de Lamine Ngom n’ont aucun crédit, car il fait abstraction du rapport de l’IGE, pourtant commandité par le Président, des relations indéniables rapportées par la BBC entre Aliou Sall et Frank Timis qui a gagné par ce dernier un marché dont il n’a pas les capacités financières, mais se contente de dire comme ses autres partisans « vous autres aussi avez les mains sales », sans aucune preuve, parce qu’ils ne peuvent pas  « laver Aliou Sall .»

Pour clore le débat, après avoir précisé qu’ils n’avaient pas de « mouvement » mais un parti qui a obtenu son récépissé  28 octobre 2018, Pathé Kébé semble ainsi se résumer : Thierno Alassane  Sall et Frank Timis n’ont jamais eu d’intérêts communs, rien  dans leurs itinéraires respectifs ne les rapproche, il y a même incompatibilité entre  la réputation plutôt « sulfureuse »  de Frank Timis et la probité de Thierno Alassane Sall  qui veut instaurer la république des valeurs.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*