NSTS THIES
Home A la une à Thiès RELANCE DES ACTIVITES DE LA NSTS Les Thiessois décernent la «Mention» à Imam Tafsir Babacar Ndiour
A la une à Thiès - 28 mai 2020

RELANCE DES ACTIVITES DE LA NSTS Les Thiessois décernent la «Mention» à Imam Tafsir Babacar Ndiour

Les Thiessois décernent la «Mention» à Imam Tafsir Babacar Ndiour

C’est tout Thiès, debout comme un seul homme, qui a adhéré à l’invite faite au Président de la République, Macky Sall, par l’imam Ratib de Thies Tafsir Babacar Ndiour, lors de la prière de l’Aïd El Fitr dirigée à la grande mosquée de Moussanté, quant à «la relance des activités de la Nouvelle Société Textile du Sénégal (NSTS)».

Fabrique de Masques à la NSTS de THIES

Lors de la visite à la Nouvelle Société Textile du Sénégal (NSTS), le mardi 12 Mai 2020, du Ministre du Développement Industriel, des Petites et Moyennes Entreprises, Moustapha Diop, par ailleurs Maire de la capitale du Ndiambour, Louga, l’édile de la Ville, le Maire Talla Sylla, était catégorique : «Thiès a deux piliers : ce sont la Nsts et les Rails. C’est pourquoi, si vous posez des actes allant dans le sens de relancer les Rails ou la Nsts, c’est forcément là, un élément de satisfaction pour les Thiessois ».

Imam Tafsir Babacar Ndiour Khoutba de la KORITE 2020
Imam Tafsir Babacar Ndiour Khoutba de la KORITE 2020

Aujourd’hui, aux yeux de nombre de citoyennes et de citoyens de la cité du Rail, « l’idéal serait de relancer, d’abord, la NSTS, avant de s’occuper des Rails ». Ce d’autant que, se disent-ils convaincus, « il est plus facile, pour l’Etat, en termes de moyens, de raccommoder un ‘’Tissu’’ que de raccorder les ‘’Rails’’ ». En un mot, « il est plus pratique, pour l’autorité, de cicatriser les blessures, à court termes, avec la relance de la NSTS possible dans très peu de temps, que de vouloir trouver, dans le très long terme, une solution au dramatique problème du chômage à Thiès avec la reprise des Chemins de Fer qui risque de prendre du temps ». Simplement parce que le temps presse !

Lors de son séjour dans la ville aux-deux-gares, le Ministre du Développement Industriel, des Petites et Moyennes Entreprises, Moustapha Diop, avait reconnu que « Ibrahima Macodou Fall est en train de faire un travail extraordinaire ». Aussi, avait-il souligné qu’« en tant que Ministre de l’Industrie, il est de mon ressort d’appuyer le Président Directeur Général de la Nouvelle Société Textile du Sénégal (NSTS), pour la bonne marche de son entreprise, sa relance, pour la révolution du textile ». Le Maire de Louga n’avait surtout pas manqué de magnifier « les bonnes dispositions de Ibrahima Macodou Fall à développer sa cité, un vrai Thiessois qui se bat pour résorber le chômage dans la ville aux-deux-gares ».

Le Président Directeur General de la Nouvelle Société Textile du Sénégal (NSTS), Ibrahima Macodou Fall, lui, se dit « conscient de toute l’importance que représente l’outil de la NSTS pour la ville de Thiès, et pour l’industrie textile sénégalaise. Une usine qui est un des plus gros employeurs de la ville ». D’où, pense-t-il, « la nécessité d’une attention et d’un accompagnement mérités de l’Etat ». D’où aussi l’importance de l’invite de l’imam Ratib de Thies Tafsir Babacar Ndiour, formulée à l’attention du Chef de l’Etat, le Président Macky Sall, qui, conscient de l’importance de la contribution du secteur textile au succès du Plan Sénégal Emergent (Pse), mettant en avant les intérêts de l’économie sénégalaise, ne manquera pas de donner les instructions nécessaires pour qu’un cadre de relance des activités de la Nsts soit défini avec le Gouvernement.

Seule société de textile encore debout au Sénégal, la Nouvelle société textile du Sénégal (NSTS), tient, aujourd’hui, sur une jambe après l’espoir brisé de 3000 demandeurs d’emploi suite à sa relance en juin 2014 par le Président de la République Macky Sall, pour soulager les ménages Thiessois et régler une partie du problème du chômage des jeunes dans la cité du rail. Le Président Directeur General de la boite, Ibrahima Macodou Fall, un fils illustre de Thiès, qui fait beaucoup dans le social, lui, a toujours fixé parmi ses priorités « la résorption du chômage à Thiès ». Ses bonnes dispositions à juguler le problème de l’emploi des jeunes dans la cité du Rail, n’ont-elles pas séduit plus d’un ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

A.N, un vendeur de poisson fait chanter son ex-épouse en divulguant des vidéos de celle-ci en pleins ébats sexuels

C’est devant la barre du tribunal des flagrants délits que A. N a comparu Mer…