270 vues

Récemment élargi de prison, Dr Babacar Diop à Thies




DOCTEUR BABACAR DIOP A THIES

L’activiste Dr Babacar Diop récemment élargi de prison, s’est à Thiès, son fief, pour, dira t’il rencontrer les thiessois pour leur remercier de leur soutien à leur cause. Il se dit touché par les nombreux mouvements de soutien exprimés, les manifestations pour exiger sa libération et celle de Guy Marius Sagna pour avoir protesté devant le palais présidentiel. Babacar Diop trouve donc « tout naturel de venir leur exprimer sa gratitude. »Il a aussi mis à profit sa visite dans la capitale thiessoise, pour rencontrer les familles religieuses toutes obédiences confondues, pour recueillir leurs prières et de les imprégner de « son ambition et celui de son parti, le FDS pour le Sénégal. »

Un langage de vérité à tenir…

A cette occasion, il a rencontré Monseigneur André Guèye, évêque de Thiès, un ancien promotionnaire au département de philosophie, à l’UCAD. Au sortir de sa rencontre avec le prélat qui lui a tenu « un discours que tout homme politique se devrait d’écouter» et d’en faire sien : celui d’être guidé par « la Vérité, l’impartialité, avec le souci constant d’assister les faibles et les opprimés. » Un entretien plein de sagesse qu’il dit le conforter d’avantage dans ses convictions.

Une grande mobilisation, le 10 janvier…

Le Dr Diop et ses camarades envisagent une tournée nationale pour expliquer le sens de leur combat, leur projet de société. Interpellé sur l’implication des chefs religieux dans la marche du pays, il est formel et d’avis que « les familles religieuses ne cessent de s’exprimer, de faire des recommandations sur les turpitudes de la société, mais, hélas, dira t’il , « ne trouvent pas d’oreilles attentives, en particulier celles du président Macky Sall qui ne connait qu’une seule loi, celle du « Jaay Doolé » ( épreuve de force ). Mais Babacar Diop de l’avertir que le peuple est aujourd’hui plus que déterminé à faire face, et à résister à l’oppression.

S’agissant de son compagnon de lutte, Guy Marius, toujours emprisonné, Babacar Diop est formel et réaffirme leur détermination : la lutte continue et invite les sénégalais à une grande mobilisation au 10 janvier prochain pour faire reculer le gouvernement : cette hausse de l’électricité qui ne se justifie pas et continue de hanter le sommeil du petit peuple. Pour le praticien, les sénégalais ne doivent plus rien à Sénélec à qui, ils ont suffisamment saignés pour leur soutien à ce gouffre financier sans fin :

« Entre 2006 et 2011, la boîte e a englouti 700 milliards de Fcfa, avec le plan Yeesal en 2016, pour 300 milliards « toute cette manne financière engrangée sur le dos des contribuables, liste l’activiste. Bref, il bat en brèche la proposition du Dg Bitèye, invitant les sénégalais à consentir des efforts, encore des efforts et toujours …des efforts ! (vidéo)


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*