MAREYEURS THIES
Home A la une à Thiès RECASEMENT: LES MAREYEURS DÉTAILLANTS DU MARCHE SAM DE THIES EXPRIMENT LEUR INQUIETUDE
A la une à Thiès - 16 janvier 2020

RECASEMENT: LES MAREYEURS DÉTAILLANTS DU MARCHE SAM DE THIES EXPRIMENT LEUR INQUIETUDE

Les  mareyeurs détaillants refusent la délocalisation

On a beau vouloir les tranquilliser pour leur recasement, les mareyeurs détaillants du marché central de Thiès ne le sont pas. Ils refusent la délocalisation de leur lieu de travail.

Pour cela, les raisons évoquées sont nombreuses : « la discussion avec des représentants illégitimes à la place d’Habib Diène qu’ils ont élu, l’éloignement du nouveau site inaccessible, l’insécurité, le manque de lumière etc. »

Une corporation lésée

Pour Cheikh Ahmed Tidiane Pouye et Mareme Mbaye, « ils sont défavorisés par les cartes professionnelles annuelles à 30 000 frs comme nulle part ailleurs, le passage sur le pont bascule suivi d’un  délestage sans mesure d’accompagnement, et des taxes énormes impactant négativement le prix du poisson. »

La grève de 72 h est donc pour « montrer qui sont les vrais acteurs » et la représentativité de l’union nationale mareyeurs du Sénégal officiellement reconnue.

Appel  au calme et à la discussion 

L’union communale des mareyeurs de Thiès malgré tout, lance au Préfet un appel au calme et à la discussion : « ni marche ni pneus brulés. » Pour des femmes qui se lèvent à  5h du matin, elles se disent « humiliées car elles  manquent de moyens  et font plus de 1000 personnes. »

Pour démontrer l’illégalité de leur déguerpissement, les mareyeurs disent que le site n’appartient pas à  feue Anna Faye, mais au chemin de fer selon les TF N°143,144 et 145.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Warang, département de Mbour : polémique autour de la construction d’un centre culturel

Warang, département de Mbour : polémique autour de la construction d’un centre culturel …