457 vues

Problème de Foncier à Ngomène (Thienaba). Les Populations indexent le Maire Talla Diagne



Foncier à Ngomène

Problème de Foncier à Ngomène (Thienaba). Les Populations indexent le Maire Talla Diagne

Depuis quelques jours, un problème foncier à Ngomène, localité de la commune de Thienaba mine les rapports entre le maire Talla Diagne et ses administrés. Ces derniers, très en colère l’indexent de vouloir  monnayer  40 hectares de leurs terres  pour 24 millions de Fcfa  posés sur la table, au profit d’un  certain promoteur. Debout comme un seul homme, les populations  ont organisé un point de presse pour dénoncer, ce qui constitue,  une spoliation des terres de leurs ancêtres. L’un des porte-parole s de Ngomène, Cheikh Ngom  et ses pairs ont exprimé surprise,  indignation et colère :   

« C’est le maire Talla Diagne qui a vendu nos terres ! »    

De mémoire d’autochtones,  les villageois ne souviennent pas,   avoir vécu une telle   situation foncière, avec tous les notables qui se sont succédés : feus Serigne Abdou Woré Ngom, Mame Séni, Baye Modou Ngom, pour ne citer que ceux-là.  « Depuis que les nouvelles autorités sont là (Talla Diagne) »Martèle Cheikh,  «   elles dilapident nos terres. Cet état de fait déshonore Ngomène,  qui ne mérite pas pareille forfaiture ! ». L’air presque conciliant mais le ton ferme, il  fait noter quelques attributions de terres consenties à des personnalités après  concertation  avec les populations : « Je  peux citer  en  exemple  de bénéficiaires   Bourgane, Aly Ngouye Ndiaye.  Cependant, cette fois- ci réprouvent les habitants, « des terres ont attribuées sans que personne ne soit informé ni associé. »

La survie des jeunes, menacée…

De ce fait,  les habitants  jugent cette situation  « inacceptable » et crient  leur mécontentement : «  Nous  sommes prêts à sacrifier nos vies, mais nous ne nous laisserons pas faire.  Nous savons que c’est le maire Talla Diagne qui a vendu nos terres ! . Il est la seule autorité à prendre une telle  une telle décision dans toute cette contrée! »   Et, le plaignant de rappeler f’affaire des bornes  que des tiers avaient secrètement  posées .Interpellé sur les raisons, Talla Diagne avait nié les faits et ordonné  aux plaignants  de les enlever.  Quelques jours plus tard et contre toute attente, il reconnaîtra être l’ordonnateur. « C‘est regrettable qu’un responsable moral, un maire, puisse se comporter de la sorte, c’est indigne » Poursuit notre interlocuteur. Sur le terrain  « les jeunes en mal d’emplois salariés,  s’adonnent  au maraîchage de contre saison chaude  et à la culture vivrière  pendant l’hivernage pour aider leurs familles. » Si les faits s’entêtent  « t leur avenir  est compromis »fulmine le porte-voix des habitants.

Quid de l’identité de l’acquéreur et  du prix.

Mamadou Gaye, habitant du village de Keur Maguèye Ndao, localité à quelques encablures de Ngomène, est apparentée à cette dernière. L’homme enfonce le clou, condamne le maire : «   Talla veut mettre la main sur les terres de Ngomène. La spoliation  foncière doit cesser, elle n’est plus de mise au Sénégal, le chef de l’Etat l’a dit, répété… »Il recommande à l’autorité communale de prendre langue avec ses administrés  pour une solution à l’amiable ». Les détracteurs  du maire, lui reprochent  publiquement  «  de morceler et  d’ériger  à son profit, des murs clôture, des hectares de terres , entre Thienaba et Khombole ». Les dignitaires de Ngomène s’apprêtaient à déférer  à une convocation de la gendarmerie de Thienaba  pour affaire les concernant sans aucune autre précision du plaignant  ou du motif de  la cause, non visé en objet.  Pour l’heure la seule question qui taraude les esprits ,  c’est de savoir  l’identité de l’éventuel acquéreur et à quelque prix.  (vidéo)


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*