Présidentielle 2024: Abdourahmane DIOUF du parti “Awale” candidat

ACTUALITES AU SENEGAL DU JOUR Actualités nationales

Dr Abdourahmane Diouf du parti Awalé, 52 ans, est candidat à l’élection présidentielle sénégalaise de 2024. Il a fait sa déclaration de candidature à l’occasion de la célébration du premier anniversaire de leur parti, ce dimanche 30 Octobre 2022. 

« Ce fut une année d’action. Une année de terrain, une année de travail. Une année de convivialité. Une année de prospection. C’est l’occasion pour moi de féliciter et d’encourager tous nos militants, les Jambars, et nos sympathisants. Les efforts consentis sont réels. Ils sont reconnus. Mais le plus dur est à venir. Mais aussi, le meilleur est à venir », a-t-il dit avant de déclarer sa candidature à l’élection présidentielle de 2024.

« Je suis candidat parce que je suis un enfant des rêves grandioses avortées en cours de chemin et qui aimerais retrouver un peu plus d’ambition pour son pays. Je suis candidat parce que je se suis un homme des illusions perdues, pour son pays. Je suis le sénégalais des ajustements structurels. Je suis le sénégalais de la privatisation des services sociaux de base », a-t-il dit. Avant de poursuivre : « je suis candidat parce que je suis le sénégalais du déclin de la qualité de l’enseignement, à tous les échelons. Je suis le sénégalais aux trois repas tronqués, sans souveraineté alimentaire. Je suis le sénégalais des inondations sans solutions structurelles sérieuses, le sénégalais nourri à l’eau de robinet avec une potabilité douteuse, le sénégalais dont l’extraversion de l’économie vit dans l’illusion de la richesse, le sénégalais locataire sans rêve réaliste de propriété ».

Évoquant toujours les raisons qui l’ont poussé à se présenter aux prochaines élections, il a écrit : « je suis aussi candidat parce que je vous suis redevable, je suis un enfant de quelques promesses tenues, un enfant de l’école publique gratuite, un enfant des enseignants vertueux, seigneurs de la République, qui m’ont donné le goût du savoir, un enfant des daaras rigoureux qui vous inculquent la science et la rectitude morale, un enfant des indépendances qui aimerait remettre les choses à l’endroit ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *