PLUS DE LA MOITIÉ DES PERSONNES ATTEINTES NE SONT PAS DIAGNOSTIQUÉES

Santé

La Journée internationale de lutte contre le diabète est célébrée ce 14 novembre. Si au Sénégal les chiffres actualisés ne sont pas encore rendus publics, la dernière enquête de 2016 faisait état de 400 000 personnes atteintes de la maladie dont les 40 000 n’ont pas été diagnostiquées.

Le 14 novembre est déclaré par la Communauté internationale Journée internationale de lutte contre le diabète. La dernière enquête de santé et de Step, celle de 2016, révélait une prévalence de 3,4% chez les personnes âgées de 18 à 69 ans. Dans un entretien, le président de la société d’endocrinologie, de diabétologie et nutrition, le professeur Abdoulaye Lèye avait indiqué que « plus de la moitié des personnes atteintes de diabète ne sont pas diagnostiquées au Sénégal. La grande majorité d’entre elles souffrent de diabète de type 2 ». « Le statut glycémique est ignoré par 84, 7% de la population. Parmi ceux qui ont subi une mesure de glycémie, 1,3% a été diagnostiqué diabétique. Les diabétiques connus consultent à hauteur de 7,2% un praticien de la médecine traditionnelle. Parmi eux, près de 19% suit un traitement traditionnel ou à base d’herbe. Il est rassurant de constater que les jeunes diabétiques (18-29 ans) pour la majorité insulinodépendante consultent moins la médecine traditionnelle », selon l’enquête Step.

Et en l’absence de traitement ou de gestion, le diabète peut déboucher sur des complications qui changent la vie, notamment la cécité, les amputations, l’insuffisance rénale, les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux, selon le spécialiste. En effet, selon la société de diabétologie, la progression du diabète au Sénégal est semblable à celle du reste du monde. La première étude à l’échelle nationale effectuée en 2016 avait montré une prévalence de 3,4 % chez les personnes âgées de 18 à 69 ans et de 7,9 % chez les plus de 45 ans.

400 000 diabétiques au Sénégal en 2016
Quant à l’Organisation mondiale de la santé (Oms), elle estime qu’il y a 422 millions de personnes qui vivent avec le diabète dans le monde. Un nombre qui passera à 622 millions d’ici 2040, selon les prévisions de l’organisation onusienne. La plupart vivent dans les pays en développement. « Le nombre de personnes diabétiques est en progression, notamment en Afrique où de 3 adultes sur 100 atteints de diabète en 1980, on est passé en 2014 à 7 adultes sur 100. Au Sénégal, on estime que 400 000 personnes sont diabétiques ; mais seulement 40 000 d’entre elles ont été diagnostiquées et suivent un traitement », a alerté l’Oms.

Les types de diabète
Le diabète est une maladie chronique qui survient lorsque le pancréas ne produit pas assez d’insuline ou lorsque l’organisme n’est pas capable d’utiliser efficacement l’insuline qu’il produit. Comme conséquence, il survient une concentration accrue de glucose dans le sang qu’on appelle : hyperglycémie. Il y a deux types de diabète : le type 1 et 2. Le diabète de type 1 se caractérise par une production d’insuline insuffisante. Quant au diabète de type 2, il résulte de l’utilisation inadéquate de l’insuline par l’organisme. Il est souvent la conséquence d’un excès pondéral et de l’inactivité physique. A côté de ceux-là, il y a le diabète gestationnel, c’est-à-dire quand l’hyperglycémie est détectée pendant la grossesse. Il s’agit d’un problème majeur dans la mesure où les signes du diabète de type 2, la forme la plus courante du diabète environ 90 % des cas, sont plus discrets.

E-media

Tagged

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *