Coronavirus Thiès : Trois (3) personnels sanitaire infectés
Home Actualités nationales Plan de riposte : Le ministère de la Santé et de l’action sociale travaille actuellement à ce que le coronavirus ne se propage plus au Sénégal
Actualités nationales - 13 mars 2020

Plan de riposte : Le ministère de la Santé et de l’action sociale travaille actuellement à ce que le coronavirus ne se propage plus au Sénégal

Le Sénégalais récemment arrivé d’Italie et testé positif, habitant de Touba, a contaminé cinq (5) membres de sa famille à la maladie du coronavirus.  Il est entré en contact avec 71 personnes, particulièrement avec des membres de sa famille. Selon le Dr. Bousso, « ils sont considérés comme des contacts à hauts risques ».

En effet, le ministère de la santé et de l’action sociale attend toujours la liste des passagers du vol Royal Air Maroc que le Sénégalais testé positif a pris depuis l’Italie.  Même si ces derniers sont considérés comme des contacts bas risques.

Ainsi, toutes les personnes qui ont été en contact avec le Modou-Modou testé positif sont recherchées.

Bilan du Covid-19 au Sénégal

A noter que le Sénégal compte actuellement dix (10) cas confirmés dont deux (2) sont guéris. De ce fait, il reste huit (8) malades du coronavirus qui sont deux (2) ressortissants français et six (6) ressortissants sénégalais. Ils sont tous actuellement pris en charge au service des maladies infectieuses à l’hôpital Fann.

Le Ministre de la santé et de l’action sociale renouvelle son appel au calme, à la sérénité et au respect strict des mesures recommandées.

Doit-on annuler les rassemblements religieux ?

L’inquiétude est palpable et d’autant plus grande que les six derniers cas sont apparus à Touba (centre), une ville de quelque 1,5 million d’habitants considérée comme l’un des plus importants foyers religieux du pays.

“Ville sainte” de la confrérie musulmane des mourides, l’une des plus influentes du pays, Touba doit accueillir le 22 mars des dizaines, voire des centaines de milliers de fidèles pour l’un des rassemblements religieux les plus importants du calendrier : le Kazu Rajab

Le gouvernement face à ses responsabilités

Si Macky Sall n’a pas fait d’allusion directe à une suspension de ces rassemblements, un sujet extrêmement sensible dans un pays à 95% musulman, le représentant du khalife général des mourides n’a pas semblé s’y opposer dans une intervention télévisée quelques minutes avant les déclarations du chef de l’Etat.

“L’islam conseille d’écouter et de respecter les autorités (politiques)”, a dit le porte-parole du khalife, Serigne Bass Abdou Khadre Mbacké, en soulignant que nul n’était à l’abri.

Une contribution de 200 millions de francs CFA (300.000 euros) du Khalif Général des Mourides pour aider le gouvernement à lutter contre la maladie

S’exprimant au nom du chef religieux, il a annoncé une contribution de 200 millions de francs CFA (300.000 euros) pour aider le gouvernement à lutter contre la maladie à coronavirus. Il a aussi lancé aux fidèles, « un appel à la générosité, à la prière et à la repentance, ainsi qu’au respect des règles d’hygiène édictées par le corps médical ». Si les experts disent « qu’il faut que le Sénégal arrête l’ensemble des événements religieux », la position du ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr est la suivante : « nous allons poser le problème et prendre une décision en ce sens ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Mbacké: Une bagarre vire au drame

Le recrudescence des séries de meurtres  où assassinats inquiète…