Pétrole : l’AIE évoque un possible recours aux stocks stratégiques en cas de rupture des approvisionnements

International

La décision de l’OPEP de réduire sa production pétrolière de 2 millions b/j dès le mois prochain a suscité les craintes des acteurs du marché pétrolier quant à la disponibilité à court terme, des ressources énergétiques.

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) n’exclut pas l’éventualité d’un recours aux réserves stratégiques de ses membres, si la fourniture en pétrole venait à s’interrompre. C’est ce qu’a indiqué le directeur exécutif de l’organisation Fatih Birol, en marge de la Semaine internationale de l’énergie qui se tient du 23 au 28 octobre à Singapour.

« Nous avons encore d’énormes quantités de stocks à libérer en cas de perturbations de l’approvisionnement. Actuellement, ce n’est pas à l’ordre du jour, mais cela peut intervenir à tout moment », a déclaré le responsable. L’option est essentiellement liée à la récente décision de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et de ses alliés (OPEP+) de réduire son offre de 2 millions b/j pour stabiliser les cours mondiaux du brut. « Une décision vraiment malheureuse » d’après Fatih Birol en ce qu’elle fragilise davantage de nombreuses économies du globe déjà « au bord de la récession ».

Notons que l’AIE avait déjà adopté cette démarche en début d’année lorsque les prix de l’énergie s’étaient envolés quelques semaines après le déclenchement de la guerre qui oppose la Russie à l’Ukraine. Historiquement, l’Agence a souvent envisagé et eu recours à cette option, chaque fois qu’elle juge que des risques pèsent sur l’approvisionnement.

Ecofin

Tagged

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *