45C37FB0 CD15 4760 BCC2 B5375F3A2A08 - Pandora papers: 20 sociétés offshore dont les proriétaires  sont localisés au Sénégal
Home ACTUALITES AU SENEGAL DU JOUR Pandora papers: 20 sociétés offshore dont les proriétaires sont localisés au Sénégal

Pandora papers: 20 sociétés offshore dont les proriétaires sont localisés au Sénégal

Les “Pandora Papers” sont une fuite de près de 12 millions de documents qui révèlent la richesse cachée, l’évasion fiscale et, dans certains cas, le blanchiment d’argent de certains des plus riches et des plus puissants du monde.

Plus de 600 journalistes dans 117 pays ont parcouru pendant des mois les dossiers provenant de diverses sources, pour trouver des artistes publiés.

Les données sont le fruit du travail du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), basé à Washington DC, qui a collaboré avec plus de 140 organisations médiatiques dans le cadre de la plus grande enquête mondiale jamais réalisée.

La fuite des Pandora Papers comprend 6,4 millions de documents, près de trois millions d’images, plus d’un million d’e-mails et près d’un demi-million de feuilles de calcul.

Les dossiers exposent comment certaines des personnes les plus puissantes du monde dont plus de 330 hommes politiques de 90 pays  utilisent des sociétés offshore secrètes pour dissimuler leur richesse.

Les “Pandora Papers” révèlent des réseaux complexes de sociétés créées par-delà les frontières, qui permettent souvent de dissimuler la propriété de fonds et d’actifs.

Par exemple, une personne peut posséder une propriété au Royaume-Uni, mais la détenir via une chaîne de sociétés basées dans d’autres pays, ou “offshore”.

Ces destinations sont souvent appelées “paradis fiscaux” ou “juridictions du secret”. 

Il est impossible de l’affirmer avec certitude, mais les estimations varient de 5 600 milliards de dollars à 32 000 milliards de dollars, selon l’ICIJ. Le Fonds monétaire international indique que l’utilisation des paradis fiscaux coûte aux gouvernements du monde entier jusqu’à 600 milliards de dollars en impôts perdus chaque année.

D’aprés leurs investigations, les pandora papers affirment que 20 propriétaires de sociétés offshore sont localisés au Sénégal et pas que ça , l’ancien ministre français Dominique Strauss kahn aurait fait bonne affaire ici à un moment donné.

C’est le compte de la société « PARNASSE INTERNATIONAL » qui a été crédité de ladite somme, selon des documents révélés par le Consortium international des journalistes d’investigations (ICIJ) à travers les « Pandora Papers ».

Parnasse International, propriété de l’ex ministre français de l’Economie, est installée depuis 2013 à « Casablanca Finance City », une zone franche de la grande métropole marocaine qui offre des avantages fiscaux importants aux investisseurs.

La transaction est inscrite dans la rubrique VTE du « Grand-livre des comptes » de la société de droit marocain à la date du 24 février 2017.

Le 22 janvier 2017, Dominique Strauss-Kahn avait été reçu au palais de la République par le Président Macky Sall, en présence de Amadou Bâ et Birima Mangara, alors ministres en poste aux Finances et à l’Economie. Une deuxième audience avec le chef de l’Etat sénégalais avait eu lieu en février de la même année, « sur demande de DSK », indiquait la Tribune de Genève dans une de ses éditions en ligne.

Laisser un commentaire

Check Also

Agression avec arme à Thiaroye: un couple commerçant se fait dépouiller

La balade nocturne du commerçant M. Faye avec sa deuxième épouse nomm…