loi sur le viol au Sénégal
Home A la une à Thiès Nouvelle loi sur le viol au Sénégal. Ce vieux craint le pire pour son fils accusé par une fille
A la une à Thiès - 15 janvier 2020

Nouvelle loi sur le viol au Sénégal. Ce vieux craint le pire pour son fils accusé par une fille

Un sentiment équivoque

Normalement apaisante, tranquillisante, sauf pour les délinquants, comme pour la plupart des lois, celle-ci en inquiète plus d’un.

En effet, si les féministes se réjouissent de cette loi criminalisant le viol, d’autres émettent des réserves qui ne sont pas sans fondement.

En guise d’exemple, ce vieil homme qui craint pour l’avenir de son fils, « accusé de viol à l’occasion du Magal des 2 Rakkas de Saint-Louis. »

Un comportement bizarre de la fille

Ce qui est bizarre, d’après les témoignages, c’est « qu’ils étaient plusieurs dans la chambre », « elle n’a pas crié », « elle a attendu de retourner à Kafrine tranquillement pour se plaindre.»

A-t-elle souffert comme les autres vierges ? Sa mère ne savait elle rien des habitudes de sa fille? Était-elle consentante ?

Ce qui inquiète surtout, c’est la condamnation possible d’un innocent à vie, de par de fausses accusations.

Une loi problématique

Si on sait qu’au Sénégal, il n’est pas du tout impossible d’avoir un certificat médical de complaisance, la loi pose problème.

A-t-on voté la loi précipitamment pour  faire plaisir à un électorat féminin ?

Son application ne posera t elle pas de problème d’application comme celle sur la parité ?

Bonne ou mauvaise, si cette loi revalorise les femmes pour les uns, elle est grosse de grands risques d’erreurs judiciaires pour d’autres.

En attendant, le garçon accusé  a fugué, et son père est inquiet 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Maquette de la grande mosquée de Tivaouane

A peine la décision du Khalife des Tidianes, Serigne Babacar SyMansour d’ache…