Reportage à Thiès - 2 semaines ago

Ngékhokh: la gestion de l’eau bientôt retirée à l’AGIFOR ?

Une question qui pose problème et qui divise

Dans le département de Mbour, précisément dans la commune de Ngékhokh, la gestion, la distribution, et la disponibilité  de l’eau, sont des questions qui posent problèmes et qui divisent.

Suite à une marche des populations récemment organisée par le mouvement SEYTOU NGEKHOKH pour dénoncer ces maux, elles exigent maintenant que   « la gestion et la distribution de l’eau soient retirées à l’AGIFOR au profit de SENEAU. »

Selon leur porte-parole  Souleymane Jules Diallo « ils ont souffert de ces problèmes depuis  10 ans et refusent d’abdiquer. »

 L’audit de la gestion d’AGIFOR exigée avant de la dessaisir

Leur option est donc de lutter, et cela commence par « l’audit de la gestion d’AGIFOR,  qui devra être ensuite dessaisie au profit de SENEAU. » Pour sauvegarder les intérêts des travailleurs, « ils pourraient être reversés dans la nouvelle société. »

Répondant calmement à ces critiques, la responsable locale d’AGIFOR  Fama Sarr, dit n’avoir rien à se reprocher. En effet, elle dira même  que « depuis sa prise de service en  janvier 2013, la plupart des difficultés trouvées ont été résorbées au fur et à mesure. »

Pour sa part, Fama Sarr parle de «  3 à 4 ans de gestion transparente » avant d’ajouter « qu’elle était d’accord pour l’audit de la société, car tous les documents de gestion sont disponibles et qu’elle a régulièrement présenté son bilan  et a été toujours encouragée et félicitée ».

  Ce que la nouvelle société SENEAU a déjà montré ailleurs permet-il de penser qu’elle  rendra l’eau disponible à Ngékhokh ?

En tous cas, c’est ce qui compte pour les populations, qui se disent fatiguées et préoccupées par leur santé en cette période marquée par la pandémie du nouveau coronavirus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

OUSTAZ DIAW SUR L’AFFAIRE CISSE LO L’ISLAM ET LES POLITICIENS

OUSTAZ DIAW SUR L’AFFAIRE CISSE LO L’ISLAM ET LES POLITICIENS …