Ndeye Seck Signature
Home A la une à Thiès NDEYE SECK «SIGNATURE» N’EST PLUS La cantatrice Thiessoise est décédée samedi soir
A la une à Thiès - 17 mai 2020

NDEYE SECK «SIGNATURE» N’EST PLUS La cantatrice Thiessoise est décédée samedi soir

Ndèye Seck «Signature» n’est plus. L’artiste-cantatrice Thiessoise qui a beaucoup marqué le monde musical a été rappelée à Dieu dans la soirée du samedi 16 au dimanche 17 Mai 2020, à l’hôpital. Comme bon nombre de sa famille, elle était diabétique, une maladie héréditaire dans sa lignée. Elle venait juste de séjourner auprès de ses enfants aux Etats-Unis, et était rentrée avant la fermeture des frontières. La diva Thiessoise à la noirceur d’ébène qui ne se présente plus au grand public, avec une chancelante voix mielleusement suave, a longtemps crevé l’écran.

Une vedette du petit écran qui, depuis quelques temps, se faisait désirer par les téléspectateurs qui étaient loin de s’imaginer que la «superbe élégance Thiessoise» qui avait toujours fait honneur à sa «Signature», fièrement assise sur ses 70 bougies environ, était, au crépuscule de sa vie, «rongée» par un ennuyeux diabète chronique qui lui faisait subir un «lâche affaissement».

Puisque la cantatrice aura perdu beaucoup et de son poids et de sa superbe beauté. Malgré tout, la diva du quartier Hersent, un paisible coin jouxtant les Champs de course, sur la route de Khombole, laquelle nourrissait moult projets, n’entendait guère baisser les bras. Elle s’accrochait toujours à son art, son métier. Même si elle était restée, ces dernières années, absente de la scène.

Disparue de la scène depuis bientôt plus d’une décennie, la cantatrice Thiesseoise Ndèye Seck « Signature », qui « n’entendait guère arrêter de chanter, à moins que la mort m’y invite », faisait souvent remarquer : « la chanson, c’est toute ma vie. Ma carrière professionnelle se heurte à un redécollage, mais cela ne m’empêche pas d’exercer mon art, même en adoptant la pédagogie d’amateur dans les cérémonies familiales, les manifestations où je suis beaucoup sollicitée. Je suis griotte et c’est cela ma destinée ».

C’est dans les années 90 que l’ancienne animatrice de radio à Sud Fm Thiès, de la même génération que Khar Mbaye Madiaga, Soda Mama Fall, Fat’Talla Ndiaye, parmi tant d’autres divas qui ont marqué la musique sénégalaise par leur sens de la mesure, sera révélée au grand public. La chanson « Signature » sera le chef-d’œuvre qui lui procura beaucoup de bonheur. « C’est ma plus grande fierté, celle qui m’a permis de me réaliser en tant qu’artiste », expliquait celle qui, dans un passé récent, disait « souffrir énormément des images obscènes qui constituent le décor du champ de rivalité de la génération actuelle censée assurer la relève ».

Elle regrettait «ce qui se passe aujourd’hui, qui est différent du comportement des anciens. Les temps ont changé et je crois qu’il faut fermer les yeux et se boucher les oreilles, face à certaines habitudes malsaines. Comparé à notre éducation et à ce que nous avons connu dans le passé, je pense qu’il est nécessaire de modérer un peu ».

Griotte ayant la musique dans le sang, la chanteuse invite à une révision du monde de la musique sénégalaise. Et de regretter amèrement que « les artistes thiesseois ne bénéficient pas du soutien des autorités locales ». Ndèye Seck « Signature », la chanteuse qui, à l’état civil, porte un autre nom que le public ne pouvait jamais deviner : « Mamadou Mamour Seck », est l’homonyme de son grand-père.

Au-delà de sa gracieuse voix et de son tonnage, les Sénégalais, les Thiessois en particulier, continueront, à coup sûr, d’adorer Ndèye Seck, une dame scrupuleuse, bien courtoise, qui se présentait toujours au public, simple et souriante, avait le respect et la reconnaissance des jeunes artistes de sa région, surtout, ainsi que des autorités locales.

Surtout l’artiste n’était pas du lot de ces virtuoses des arts qui ne souhaitent pas faire l’objet d’hommage après leur disparition. Plutôt, Ndeye Seck pensait avoir beaucoup fait pour son pays, pour accueillir positivement ces hommages posthumes. « Signaturo ndéké yaay boroom, Adji Balla Tallo ndéké yaay boroom de signéel ma ci ». Que la terre lui soit légère !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Thiès: Sunu Naatangué Reew lance l’opération « Une femme un Moussor »

thies Sunu Naatangué Reew lance l'opération "Une femme un Moussor" …