Mort de Fatou Kiné Gaye : l’assassin présumé Khassime Ba passe aux aveux et pointe du doigt sa propre épouse

ACTUALITES AU SENEGAL DU JOUR Actualités nationales

Le baptême de l’horreur! On ne saurait mieux nommer l’épisode du drame ayant entraîné la mort de la dame Fatou kiné Gueye. Khassim Bâ a avoué avoir tué Fatou Kiné Gaye, la gérante du multiservices «Ets Mansour Sy» retrouvée morte dans son lieu de travail vendredi dernier à Pikine Rue 10. Le meurtrier présumé est passé aux aveux lors de son interrogatoire à la suite de sa garde à vue au commissariat de Pikine.

D’après Libération, qui donne l’information dans son édition de ce lundi, le mis en cause a mouillé son épouse. Khassim Bâ a en effet déclaré, qu’il a commis son crime parce que cette dernière lui «mettait une terrible pression» pour trouver l’argent nécessaire pour le baptême de leur premier enfant (Nguenté taaw) prévu deux jours après le drame à savoir hier, dimanche.

Khassim Bâ s’est brouillé avec Fatou Kiné Gaye après qu’il a déclaré lui avoir versé 5,5 millions de francs CFA alors que cette dernière n’a reçu que 2 millions. Réprimandé par cette dernière qui a, dans la foulée, aurait refusé de lui prêter 200 000, il a quitté le point de transfert pour revenir lui asséner 37 coups de couteau, selon Les Échos.

L’arme du crime, un couteau de cuisine, des habits tachés de sang et 1,9 million ont été retrouvés chez lui dans une armoire. Khassim Bâ a confié aux enquêteurs, selon Libération, avoir remis à son épouse, pour le baptême, le reste des 3,5 millions déclarés et non versés.

Le mariage, les 5 millions, le licenciement…

Avant de passer aux aveux, Khassim Bâ a tenté de nier les faits. Mais des éléments concordants, pointés par la police, l’ont contraint à passer à table. Le lieu du crime ne portait aucune trace d’infraction. Ce qui laisse supposer que Fatou Kiné Gaye, qui faisait son travail à partir d’un poste de travail inaccessible aux personnes étrangères, a eu affaire à une personne qu’elle connaît bien.

Cette thèse s’avèrera plausible après que les enquêteurs ont découvert que Khassim Bâ fait partie des dernières personnes à avoir vu la victime vivante.
Autre indice : lorsqu’il a été arrêté et conduit au commissariat, Khassim Bâ portait des blessures au niveau de sa paume gauche. Il expliquera s’être blessé à 22 heures après être tombé en transe en apprenant le décès de sa collègue. Un de ses amis le contredira en confiant aux policiers avoir remarqué les blessures du mis en cause à… 20 heures.

Ces éléments cumulés, entre autres, vont pousser le suspect à avouer le crime. Il a été placé en garde à vue pour assassinat commis avec barbarie.

D’après Libération, Khassim Bâ est âgé de 28 ans. Il menait un grand train de vie. Pour financer son mariage, il aurait volé 5 millions dans une structure financière où il travaillait en simulant une agression. Il sera par la suite licencié pour un détournement de 2 millions.

kiné Gaye n’était pas enceinte…

L’émotion a envahi l’opinion à l’annonce de ce crime crapuleux. Et c’était encore plus douloureux lorsque l’on a appris que Kiné Gaye était enceinte de quelques mois. Or son époux depuis 2020, Abib Sy, a lui-même indiqué à la police qu’elle n’était pas en état de grossesse. Par ailleurs, le certificat de genre de mort établi par l’hôpital Le Dantec a retenu de « multiples plaies pénétrantes thoraco-abdominales et des membres supérieurs et inférieurs gauches, associées à de nombreuses lésions viscérales et une hémorragie interne et externe massive des suites de coups et blessures par arme blanche ».

54 thoughts on “Mort de Fatou Kiné Gaye : l’assassin présumé Khassime Ba passe aux aveux et pointe du doigt sa propre épouse

  1. This has genuinely recorded my interest in a manner that many blogs can not. Your one-of-a-kind perspective has me intrigued. Are you most likely to write more on this topic? If so, I hope that I will certainly be lucky enough to read it.

Laisser un commentaire